Yvetot-Bocage

(50 Manche) La Libération

Yvetot-Bocage, ville lettrineLe Colonel Wiggins échoue à quelques kilomètres de son objectif Le temps est gris et pluvieux ce lundi 19 juin, quand débute la grande offensive du VIIth US Corps vers Cherbourg. L’objectif de la 79th ID, commandée par le Major General Ira Wyche, est la zone située au-delà de la voie ferrée Valognes Cherbourg, avec la Douve à gauche et en coupant la route de Cherbourg à droite. Deux régiments s’élancent avant l’aube, ils bénéficient du puissant soutien de l’artillerie divisionnaire, auquel s’ajoute celle de la 90th ID, qui est restée sur place. Le 313th Infantry Regiment du Colonel Sterling Wood avance sur l’aile ouest. Les GI’s éliminent quelques snipers et font leurs premiers prisonniers ; hormis quelques actions de retardement, la résistance est faible pendant la matinée ; les habitants accueillent avec enthousiasme leurs libérateurs, ils confirment le repli des Allemands : éléments d’unités disparates et épuisées des Infanterie-Regiment 1049 et Infanterie-Regiment 1057. Sur l’aile est, le 315th IR du Colonel Porter Wiggins progresse entre la route de Saint-Sauveur-le-Vicomte et la voie ferrée ; le 2nd Battalion est à gauche, le 1st Battalion est à droite, le 3rd Battalion est en réserve. Comme pour le 313th, les premiers kilomètres se font sans opposition importante. Mais à l’approche de Valognes, la résistance se durcit. Depuis dix jours, le kampfgruppe de l’Oberstleutenant Günther Keil tient en échec les Américains devant Montebourg ; à partir du 17 juin, suivant les ordres, il a commencé à replier ses forces, tout en protégeant sa route de repli qui passe par Valognes. Vers 15 heures, après Lieusaint, le 2/315th subit une contre-attaque ennemie qui bloque toute progression pendant quatre heures ; à droite le 1/315th franchit le Merderet et arrive au contact de l’ennemi près de Flottemanville. Le Colonel Wiggins décide d’envoyer le 3rd Battalion de réserve en renfort, pour sécuriser le secteur où les snipers ennemis se montrent très actifs. À 18 heures, le 2/313th est d’abord envoyé appuyer le 315th, puis dévié ensuite vers La Brique. À la tombée de la nuit, le 2/315th atteint Yvetot-Bocage, mais le Colonel Wiggins échoue à quelques kilomètres de son objectif, la route de Cherbourg au nord-ouest de Valognes, où le 1/8th n’entrera que le lendemain matin. © Sources : Utah to Cherbourg CMH US Army, La bataille du Cotentin par Georges Bernage, History of the 313th Infantry par le Colonel Sterling Wood, A Combat History of The 79th Infantry Division

> Yvetot-Bocage – Monuments et vestiges