Montebourg

(50 Manche) La Libération

Montebourg, ville lettrineLa clef de voûte de la défense de Cherbourg tombe Depuis le 9 juin, la 4th US Infantry Division du Major General Raymond Barton est tenue en échec devant Montebourg. Le 12 juin, le Colonel James Van Fleet, chef du 8th Infantry Regiment, forme une Task Force menée par le Lieutenant-Colonel Fred Steiner. La colonne se met en route en début de soirée ; la compagnie de gauche est en difficulté, la nuit tombe, le Lieutenant-Colonel Steiner ordonne le repli. Le lendemain 13 juin, à l’aube, l’attaque est relancée, une compagnie de chaque côté de la N13 ; à l’approche du cours d’eau de la Durance, la menace des 88 mm allemands stoppe infanterie et blindés. Si la situation reste figée devant Montebourg, sur les ailes, elle évolue notablement. Le point fort de Quinéville, sur la côte orientale, est pris le 14 juin en fin de journée. Le Major General Joseph Collins, chef du VIIth US Corps, donne la priorité à la coupure du Cotentin ; le 18 juin au matin, la 9th US Infantry division atteint la côte occidentale à Barneville-sur-Mer. À l’ouest de Montebourg, le front allemand se désagrège. Face au nord, le VII US Corps présente maintenant un front continu avec trois divisions alignées. La grande offensive vers Cherbourg commence le 19 juin. Montebourg est toujours l’objectif de la 4th ID. Le secteur est défendu par un kampfgruppe d’unités des 709. et 243. Infanterie-Divisionen, commandé par l’Oberstleutenant Günther Keil. Les Américains attaquent de nuit par un temps pluvieux. Sur le flanc droit, le 12th IR bénéficie d’un saillant au nord-est de la ville. À l’aube, la ligne de défense allemande est percée ; avec l’appui de la A Company du 70th Tank Battalion, le 1/12th s’empare de la colline 100 vers 10 heures. Sur le flanc gauche, le 2/8th IR avance derrière un barrage de mortiers, les Allemands s’accrochent sur la voie ferrée ; avec le soutien de la B Co du 70th TB, le front ennemi est disloqué. Depuis plusieurs jours, le commandement allemand prépare un repli général sur Cherbourg, l’ordre est exécuté à partir de midi. Dans l’après-midi, le 3/12th prend la colline 119 au nord ; au sud, le 8th IR traverse la route de Valognes. À 18 heures, le 3/22th entre dans Montebourg, ruiné par les combats et les bombardements alliés. Quelques éléments retardateurs ennemis sont sacrifiés et tiennent dans la ville jusqu’au matin du 20 juin. La clef de voûte de la défense de Cherbourg tombe après dix jours de combats. © Sources : Utah Beach to Cherbourg publié par le CMH US Army, Première victoire en Normandie par Georges Bernage

> Montebourg – Monuments et vestiges