Néhou

(50 Manche) La Libération

Néhou, ville lettrineLe VIIth US Corps du Major General Collins franchit la Douve Dans l’après-midi du jeudi 15 juin, le Major General Joseph Collins, chef du VIIth US Corps, le réaffirme : « l’effort principal du Corps est maintenant de couper la péninsule ». Les Allemands résistent efficacement depuis que les Américains ont franchi le Merderet le 10 juin, mais malgré l’envoi de renforts ils sont au bord de la rupture. La progression la plus importante de la journée est réalisée par le 325th Glider Infantry Regiment, qui arrive à moins de deux kilomètres de Saint-Sauveur-le-Vicomte. Au centre, la 9th Infantry Division du Major General Manton Eddy fait face à une résistance acharnée, en particulier dans le secteur d’Orglandes, charnière de la défense allemande. Le 60th Infantry Regiment s’arrête devant Reigneville. Le vendredi 16 juin, à midi, la 82nd Airborne Division atteint l’objectif ; les paras observent l’ennemi en train de se retirer de Saint-Sauveur-le-Vicomte. À 11h30, le Major General Collins appelle le QG du Major General Eddy et lui donne l’ordre de gagner la Douve sans délai. Pendant l’après-midi, le 47th IR aborde le chemin GC 2 qui relie Saint-Sauveur à Valognes. Pendant que le 1/60th IR nettoie le secteur de Reigneville, le 2/60th IR du Lieutenant Colonel Michael Kauffman croise le carrefour de la Loge, où la E Company neutralise un élément retardateur ennemi. Peu après, les Américains entrent dans Sainte-Colombe. Aussitôt, avec le soutien des Sherman de la B Co du 746th Tank Battalion, le 2nd Battalion tente le franchissement ; trois ponts enjambent les bras de la Douve, les deux premiers sont intacts mais le troisième est détruit, les blindés font demi-tour. Les fantassins de la E Co s’installent sur la rive gauche ; ils sont bloqués par les tirs des Allemands retranchés dans Néhou. Le renfort de la G Co et un ravitaillement en munitions permettent de tenir la tête de pont. Le 3/60th rejoint pendant la nuit. Au même moment, le Generalfeldmarshall Erwin Rommel, chef du Groupe d’armées B, ordonne la séparation des forces allemandes en deux fronts : Nord et Sud, un temps précieux a été perdu qui entrainera l’éclatement de plusieurs divisions et l’anéantissement de nombreuses unités. Le samedi 17 juin, dès l’aube, les GI’s reprennent leur avance. Pendant la nuit, les éléments de la 77.Infanterie-Division se sont repliés ; le 60th IR traverse Néhou et s’élance sur la route de Barneville-sur-Mer. © Sources : Utah to Cherbourg CMH US Army, La bataille du Cotentin par Georges Bernage

> Néhou – Monuments et vestiges