Neuville-au-Plain

(50 Manche) La Libération

Neuville-au-Plain, ville lettrineLe Lieutenant Turnbull résiste héroïquement à Neuville La mission du 2nd Battalion du 505th Parachute Infantry Regiment est d’établir une ligne défensive, de Neuville-au-Plain à Baudienville. Dans cette nuit du 5 au 6 juin, le Lieutenant Colonel Benjamin Vandervoort s’est cassé la cheville en touchant le sol, ses hommes l’installent dans une petite remorque à bras et il se met en route vers son objectif. Il reçoit bientôt un contre-ordre : il doit capturer Sainte-Mère-Église. Lorsqu’il arrive sur place, il est accueilli par le Lieutenant Colonel Edward Krause qui contrôle la ville depuis 6 heures avec le 3/505th PIR. Le Lieutenant Colonel Vandervoort positionne le 2/505th PIR au nord et à l’est, il envoie le 3rd platoon de la D Company du Lieutenant Turner Turnbull prendre Neuville-au-Plain. Au même moment, une attaque par le sud de deux compagnies de l’Ost-Bataillon 795 et quelques blindés est repoussée. Des planeurs apportent du matériel et des canons anti-char. Le chef du 2/505th PIR repart vers Neuville-au-Plain en jeep, en remorquant un canon de 57 mm. Vers 10h30, une compagnie du Grenadier-Regiment 1058 se présente sur la N13 qui vient de Montebourg ; le canon antichar stoppe deux tanks allemands, mais l’assaillant a l’avantage du nombre et contourne les positions du Lieutenant Turnbull. Ce dernier résiste jusqu’en milieu d’après-midi, mais avec 60% de pertes, il recule vers Sainte-Mère. Au soir du 6 juin, les All American tiennent la ville, ils sont encore isolés ; pendant la nuit, l’ennemi maintient la pression. Dans la matinée du 7 juin, le Generalleutnant Karl von Schlieben, qui commande la 709.Infanterie-Division, dirige en personne un assaut avec quelques chars du Panzer-Jäger-Abteilung 709, c’est un nouvel échec. La situation bascule en fin de matinée, le 2nd Battalion du 8th Infantry Regiment établit le contact avec les paras à Sainte-Mère-Église. Rapidement, une offensive est lancée sur les défenses ennemies au nord de la ville. Le 2/505th avance sur l’axe de la N13 tandis que le 2/8th progresse sur l’aile gauche. Le 746th Tank Battalion appuie l’opération et détruit deux chars ennemis ; la colonne du Lieutenant Colonel Clarence Hupfer contourne l’obstacle et atteint Neuville-au-plain ; les Sherman attaquent de flanc et prennent l’avantage, dix-neuf paras prisonniers sont libérés ; les Allemands cèdent, vers 17 heures, ils retraitent vers Montebourg en ayant subi de lourdes pertes. © Sources : Normandie 1944 Magazine n°3, Utah Beach par Georges Bernage et Dominique François, Utah Beach to Cherbourg publié par le CMH US Army

> Neuville-au-Plain – Monuments et vestiges