Périers

(50 Manche) Monuments et vestiges

Périers, monument lettrineMonument des Quatre braves Monument commémorant la libération de Périers par les soldats de la 90th US Infantry Division, commandée par le General Landrum. Inauguré en 2000, ce monument représente trois soldats de la 90th US Infantry Division et un tankiste du 712th Tank Battalion, tués dans la région : Private 1st Class Virgil Tangborn, brancardier tué à Amfreville le 14 juin 1944, Private 2nd Class Richard Richtman, fantassin tué à Périers le 26 juillet, Private 2nd Class Andrew Speese, fantassin tué au Plessis-Lastelle le 6 juillet, et le Sergeant Tulio Micaloni, chef de char dans le 712th Tank Battalion, tué le 26 juillet 1944. Situation : sur la place principale de la ville, en face de la mairie

Plaque Colonel Hamilton Plaque à la mémoire du Colonel Edward Hamilton de la 90th US Infantry Division. Il commandait le 1st Battalion du 357th Infantry Regiment, après les combats de Normandie, il fut blessé le 10 septembre 1944 à Hayange dans la Moselle. Près du monument des Quatre braves, un panneau retrace ses combats en Normandie, ainsi que ceux des Quatre braves. Situation : sur le mur du bâtiment à droite du monument 90th US Infantry Division

Plaque 90th Infantry Division Plaque dédiée aux soldats de la 90th US Infantry qui sont morts pour la libération de Périers le 27 juillet 1944. Situation : près du monument aux Morts

Monument Benjamin Kitchens et Bert Espy Monument à la mémoire de deux pilotes américains : le 1st Lieutenant Benjamin F. Kitchens et le 1st Lieutenant Bert Espy Jr ; ils combattaient tous deux au sein du 508th Fighter Squadron, 404th Fighter Group de la 9th US Air Force. Le 24 juin 1944, le Flight avait décollé de l’aérodrome de Winkton dans le sud de l’Angleterre, pour une mission dans le secteur d’Avranches. Au retour, les deux aviateurs quittèrent leur formation pour attaquer des objectifs ennemis au sol près de Périers ; après l’opération, alors que le Flight se regroupait, le P47 Thunderbolt du Lieutenant Espy heurta par l’arrière celui du Lieutenant Kitchens, les deux avions plongèrent et s’écrasèrent, il n’y eut aucun survivant. Le 1st Lt Kitchens repose au cimetière américain de Saint-James, le corps du 1st  Lt Espy fut rapatrié après la guerre dans son Texas natal. À la suite de fouilles, le moteur du P47 du Lt Espy fut extrait de l’argile, on peut le voir aujourd’hui au sommet du monument.  Situation : dans le parc Tollemer en centre ville

Stèle Colonel Mc Conahey Stèle dédiée au Colonel William H. Mc Conahey. Le Colonel Mc Conahey était chirurgien et a opéré dans un hôpital dans le secteur, pendant les combats de fin juillet 1944. Selon la stèle, il était affecté au 344th Field Artillery Battalion de la 90th US Infantry Division. Mais en tant qu’officier chirurgien, il était plus probablement rattaché au 315th Medical Battalion, l’unité médicale de support de la 90th Infantry Division (note du webmaster). Au moment de l’inauguration, le cèdre à proximité a été planté.  Situation : dans le parc Tollemer en centre ville

Fontaine de l’Amitié entre les peuples Cette fontaine symbolise le lien entre les peuples, en l’occurrence avec les habitants des cinq villes jumelées en Europe et aux États-Unis. La fontaine a été réalisée par les ouvriers de la société Eurovia, d’après une esquisse de l’artisan local, Didier Marie. « Le souvenir de la destruction est le cœur de cette création. Mais, nous voulions y associer le renouveau accompli par les générations suivantes au profit de la reconstruction et de la paix. Au cœur du trou d’obus, les jets d’eau sont la renaissance après le désastre de la guerre. Ils forment un arbre d’eau qui rappelle que la liberté est essentielle et qu’elle est plus forte que la barbarie et que la désolation de la guerre ». Gabriel Daube, maire de Périers. Situation : en centre ville sur la place du général Leclerc

Périers – La Libération