Picauville – Pont-L’Abbé

(50 Manche) La Libération

Picauville, ville lettrineLe Major General Landrum prend la tête de la 90th Infantry Division Le 9 juin, le Brigadier General James Gavin, commandant en second de la 82nd Airborne Division, lance une offensive frontale sur la chaussée de La Fière, qui permet de prendre pied à l’ouest du Merderet. Le Major General Joseph Collins, chef du VIIth US Corps, décide d’engager la 90th Infantry Division, qui vient de débarquer, afin d’élargir la tête de pont vers la Douve, première étape dans la coupure de la presqu’ile du Cotentin. Le matin du 10 juin, tandis que le 357th Infantry Regiment démarre de La Fière, le 358th IR commandé par le Colonel James Thompson s’élance à partir de Chef-du-Pont ; le 1st Battalion part en tête, suivi du 3rd Battalion, la I Company du Captain Thomas Morris est chargée de neutraliser les défenseurs du château de l’Isle Marie. Le 1st Battalion libère Picauville, PC de la 91. Luftlande-Infanterie-Division ; mais à l’approche de Pont-l’Abbé, les Américains sont stoppés par les tirs ennemis. À 17 heures, avec le soutien du 344th Field Artillery Battalion, le 1st Battalion reprend l’attaque sur Pont-l’Abbé, c’est un échec ; les GI’s sont contraints de s’enterrer. Le lendemain, une nouvelle tentative est effectuée avec l’ensemble du régiment : les 1st et 2nd Battalions par l’est et le 3rd Battalion au nord-ouest, les fantassins avancent derrière un puissant barrage roulant d’artillerie ; en début de soirée, la ville est en partie encerclée, mais les Allemands résistent avec acharnement, un Kampgruppe lance une forte contre-attaque à partir d’Étienville, elle est repoussée. Le 12 juin, le 358th IR poursuit sa manœuvre d’encerclement de Pont-l’Abbé, l’opposition ennemie ne faiblit pas malgré l’appui des chars légers de la D Co du 746th Tank Battalion ; un feu d’enfer s’abat sur les assaillants, les pertes sont élevées ; le Colonel Thompson est blessé, le Lieutenant Colonel Christian Clarke prend la relève. Dans la soirée, les chasseurs bombardiers P47 matraquent la ville, puis s’ensuit une avalanche d’artillerie, l’infanterie repart à l’assaut à 19h25 ; quand les hommes du 358th IR pénètrent dans la cité, ils n’y trouvent que des ruines, des cadavres, et quelques Landser du Grenadier-Regiment 1057, complètement choqués. La 90th Infantry Division voit un renouvellement de son encadrement, plusieurs officiers sont relevés de leur commandement, le Major General Eugene Landrum est nommé à la tête de la division © Sources : Utah Beach to Cherbourg Center of Military History USA, Utah Beach par Georges Bernage et Dominique François, Utah Beach par Joseph Balkoski, la 90th US Infantry Division T1 par Didier Lodieu

> Picauville – Pont-L’Abbé – Monuments et vestiges