Rauville-la-Place

(50 Manche) La Libération

Rauville-la-Place, ville lettrineLe 325th GIR perce jusqu’à Saint-Sauveur-le-Vicomte Devant Pont l’Abbé, le 358th Infantry Regiment du Colonel James Virgil Thompson mène un sanglant combat. Le 12 juin, les Américains poursuivent leur manœuvre d’encerclement de la ville ; les Allemands déclenchent un feu d’enfer sur les assaillants, les pertes sont élevées. Dans la soirée, les chasseurs bombardiers P47 matraquent la ville, puis s’ensuit une avalanche d’artillerie ; quand les hommes du 358th pénètrent enfin dans la cité, à la nuit tombée, ils ne trouvent que des ruines, des cadavres et quelques Landser du Grenadier-Regiment 1057, complètement choqués. La journée du 13 juin est mise à profit par le Major General Joseph Collins, chef du VIIth US Corps, pour réorganiser et renforcer la ligne de front. La 90th ID voit un renouvellement de son encadrement, plusieurs officiers sont relevés de leur commandement ; le Major General Eugene Landrum est nommé à la tête de la division, qui est déplacée sur le flanc droit. Le 507th Parachute Infantry Regiment et le 325th Glider Infantry Regiment prennent la place du 358th IR. Le 14 juin au matin, à l’ouest de Pont l’Abbé, les I et K Companies du 358th IR sont en tête de la progression, de part et d’autre du chemin GC 15. Un « bouchon » allemand est repoussé. Vers midi, les GI’s prennent le contrôle du carrefour de la route de Valognes, puis ils attendent la relève. Bientôt, les parachutistes de la 82nd Airborne Division traversent les lignes des « Tough Ombres » : le 507th PIR sur la droite, les Glidermen du 325th GIR sur la gauche. Dans la soirée, une contre-attaque du III./Grenadier-Regiment 1049 fait reculer les paras de quelques centaines de mètres, les Américains libèrent La Bonneville et s’alignent le long de la petite route, du sud de La Bonneville jusqu’à la Douve. Le jeudi 15 juin, le 507th PIR est relevé par le 505th PIR du Colonel William Ekman ; en fin de journée, le 505th est en position au sud de Reigneville, à cheval sur la route de Saint-Sauveur-le-Vicomte. Le 325th du Colonel Harry Lewis atteint l’est du bourg de Rauville-la-Place, à moins d’un kilomètre de la Douve. Rauville est libéré le lendemain matin, le 325th perce jusqu’à Saint-Sauveur-le-Vicomte avec l’appui de la A Co du 746th Tank Battalion. © Sources : Utah Beach to Cherbourg Center of Military History USA, La bataille du Cotentin Normandie Magazine n°8, Utah Beach par Joseph Balkoski, la 90th US Infantry Division T1 par Didier Lodieu

> Rauville-la-Place – Monuments et vestiges