Saint-Côme-du-Mont – Carentan-les-M.

(50 Manche) La Libération

Saint-Côme-du-Mont, ville lettrineRepli général des Allemands sur Carentan Carentan est le verrou à la jonction des deux zones de débarquement américaines, Utah et Omaha. Les parachutistes de la 101st US Airborne Division doivent auparavant prendre Saint-Côme-du-Mont ; le Lieutenant Colonel Robert Ballard a échoué à s’en emparer le 6 juin. Dans la nuit du 7 juin, le 506th Parachute Infantry Regiment du Colonel Robert Sink part à l’assaut ; dès le début, les parachutistes du Fallschirmjäger Regiment 6, camouflés dans les haies, harcèlent les Américains. Le 1st Battalion n’atteint Vierville qu’à l’aube, le Colonel Sink établit son PC dans l’église ; cette manœuvre menace d’encerclement le I./6, le Hauptmann Emil Preikschat donne l’ordre de repli vers le sud, en direction de La Barquette ; l’écluse est tenue depuis l’aube du 6 juin par une force du 501st PIR, commandée par le Colonel Howard Johnson. À 16 heures, un feu d’enfer s’abat sur les Fallschirmjäger, embourbés et fatigués ; 150 Allemands sont tués ou blessés, 350 se rendent. Pendant ce temps, l’appui de six chars Sherman du 746th Tank Battalion permet au 1/506 d’entrer dans le hameau de Beaumont à midi ; les combats sont très durs, le Lieutenant Colonel William Turner est tué alors qu’il était en pointe à la tourelle d’un char. Les Sherman doivent repartir en arrière pour reprendre Vierville. Heureusement le Colonel Sink arrive avec des renforts et une section de chars Stuart. La colonne rejoint la N13 au sud de Saint-Côme-du-Mont. Les paras allemands tiennent le carrefour, le blindé de tête est détruit au Panzerfaust, l’avance américaine est stoppée, mais pour les Allemands c’est le prélude à un repli général sur Carentan. Dans la nuit, les Américains se retirent sur Beaumont et Angoville. À 4 heures le 8 juin, un barrage d’artillerie précède une attaque générale, renforcée par le 1/401st Glider Infantry Regiment qui vient de débarquer. À 8 heures, ils sont au carrefour atteint la veille, où une maison transformée en poste de secours est remplie de blessés allemands ; l’artillerie ennemie bloque toute progression sur la chaussée de Carentan. Afin de couvrir le repli du II./6 par la voie ferrée, le III./6 du Hauptmann Rolf Mager lance plusieurs contre-attaques sur le carrefour, infligeant de lourdes pertes au 3/501 du Lieutenant Colonel Julian Ewell. Vers 16 heures, les soldats du 1/506 entrent dans le bourg de Saint-Côme-du-Mont, évacué par l’ennemi. Le lendemain, le clocher de l’église est détruit par les obus ennemis, des observateurs américains l’utilisaient pour guider les tirs de leurs canons. © Sources : Normandie 1944 Magazine HS n°3, Normandie 1944 Magazine n°32, Utah to Cherbourg CMH US Army

> Saint-Côme-du-Mont – Monuments et vestiges > Saint-Côme-du-Mont – Musée