Saint-Georges-d’Elle – Cloville

(50 Manche) La Libération

Saint-Georges-d'Elle, ville lettrineGuerre de tranchées sur la hauteur 192 Après avoir occupé la forêt de Cerisy le 10 juin, la 2nd US Infantry Division du Major General Walter Robertson doit s’emparer de la hauteur 192, à l’est de Saint-Lô. À partir du 12 juin, les Américains se heurtent à un nouvel adversaire : la 3. Fallschirmjäger-Division, commandée par le Generalmajor Richard Schimpf. Le 13 juin, le 38th Infantry Regiment franchit l’Elle et atteint Saint-Georges-d’Elle, puis les Américains sont repoussés le 15 juin par une contre-attaque locale. Pendant une semaine, les jeunes parachutistes allemands tiennent en échec les GI’s, qui n’obtiennent que de faibles gains de terrain. Les positions des Fallschirmjäger sont inexpugnables, les Américains s’enterrent au pied de la colline 192. Saint-Georges-d’Elle est sur la ligne de front, une zone de no man’s land, truffée de mines et de pièges. À partir du 20 juin, le secteur de Saint-Lô est mis sur la défensive, la priorité est accordée à la prise de Cherbourg. Ce temps est mis à profit pour l’entrainement, l’accent est mis sur la coopération infanterie, blindés et génie, et les tactiques de progression dans le bocage. Simultanément, les positions ennemies sont soumises systématiquement à de puissantes concentrations d’artillerie, qui usent la capacité de résistance. Le mardi 11 juillet, le XIX US Corps lance une grande offensive sur Saint-Lô ; dans le secteur du V Corps, l’objectif de la 2nd ID reste inchangé : la hauteur 192. L’opération débute à 5 heures par une préparation d’artillerie massive. Puis Le 38th IR du Colonel Ralph Zwicker s’élance derrière le barrage roulant. La combativité des parachutistes est intacte, au nord-ouest de Cloville, au Kraut Corner, ils ne peuvent endiguer l’assaut américain, ils sont écrasés par les chars du 741st Tank Battalion. Vers 17 heures, le 2/38th atteint la Nationale 172 ; dans la soirée, le sommet de la colline est conquis par le 1/38th du Lieutenant Colonel Frank Mildred. Sur la gauche, le 1/23rd du Lieutenant Colonel John Hightower pousse vers le sud-est en pivotant sur Saint-Georges-d’Elle, et s’aligne sur la petite route qui rejoint la Nationale ; la A Company subit de lourdes pertes pour s’emparer de Purple Heart Draw, un petit vallon au sud de Saint-Georges-d’Elle, où s’étaient retranchés les Allemands. Le lendemain matin, le 38th IR libère totalement Saint-Georges-d’Elle ; les Fallschirmjäger, qui occupaient encore quelques maisons à l’entrée sud, se sont finalement repliés. © Sources : 39-45 Magazine Historica n°110, Fighting in Normandy par David C. Isby, Omaha Beachhead par le Center of Military History US Army, Combat History of The Second Infantry Division in WW II

> Saint-Georges-d’Elle – Monuments et vestiges