Saint-Germain-sur-Sèves

(50 Manche) La Libération

Saint-Germain-sur-Sèves, ville lettrineLa 90th Infantry Division subit un revers devant « l’île » de Sèves Le 14 juillet, le VIII US Corps s’arrête devant la Wasserstellung, la nouvelle ligne défensive du LXXXIV. Armeekorps du General Dietrich von Choltitz. La 90th US Infantry Division est face à la Sèves ; la rivière forme une large zone marécageuse et plate, d’où émerge une bande de terre, ceinturée au sud par un autre cours d’eau : l’Holerotte. Les Allemands ont détruit le seul pont d’accès au nord. En préparation de la prochaine offensive générale, le Major General Eugene Landrum reçoit l’ordre de prendre cette « île ». Le 22 juillet, vers 6 heures, après une brève préparation d’artillerie, le 1st Battalion du 358th Infantry Regiment s’élance. Les Tough Ombres ont en face d’eux des troupes d’élite : soldats de la 2.SS-Panzer-Division Das Reich et parachutistes du Fallschirmjäger-Regiment 6. La brume et les obus fumigènes fournissent une couverture aux assaillants, qui traversent le marais sous un déluge de feu. La progression est faible et s’enlise rapidement. Le 2/358th tente de franchir mais il est complètement désorganisé par l’artillerie ennemie. À la fin de la journée, sous la pression des parachutistes commandés par l’Oberfeldwebel Alexander Uhlig, appuyés par quelques Panzer, la tête de pont s’est considérablement réduite. Au matin du 23 juillet, la situation est critique, l’eau a monté et le ravitaillement est très difficile. Les défenseurs perdent pied ; à midi, ils commencent à se replier sur la rive nord. Cet échec se solde par plusieurs centaines de pertes, dont près de 250 prisonniers, avec parmi eux, le chef du 1/358th, le Lieutenant Colonel Al Seeger. Les Américains lancent l’opération Cobra le 25 juillet. Le VIII US Corps se met en mouvement le lendemain. Le 359th IR du Colonel Robert Bacon lance l’assaut sur « l’île » à 5h30, avec le 2/359th en tête. Dès que les GI’s ont dépassé les avant-postes ennemis, ils sont contre-attaqués par les blindés et les Waffen SS ; les combats sont féroces, les pertes sont lourdes des deux côtés ; mais au soir, les Américains tiennent toujours leurs lignes. Le 27 juillet, la nuit est ponctuée de ronflements de moteurs côté allemand. Vers 10 heures, des éclaireurs du 3/358th signalent que l’ennemi s’est retiré. Sèves est occupé ; peu après, les patrouilles traversent Saint-Germain-sur-Sèves. Le génie entreprend aussitôt de rétablir le pont et de déminer les routes. En fin de matinée, les blindés peuvent passer ; le ratissage de l’ile se poursuit jusqu’au soir, sous le harcèlement des snipers. Puis le 358th IR se dirige vers sa zone de regroupement, à l’est de Périers. © Sources : la 90th US Infantry Division T2 par Didier Lodieu, After action report 90th Infantry division, July AAR 358th Infantry Regiment

> Saint-Germain-sur-Sèves – Monuments et vestiges