Saint-Hilaire-Petitville – Carentan-les-Marais

(50 Manche) La Libération

Saint-Hilaire-Petitville, ville lettrineLe 327th GIR fait la jonction avec le Vth US Corps Dans les premières heures du 6 juin, le 3rd Battalion du 506th Parachute Infantry Regiment subit de lourdes pertes sur la Drop zone D, à l’est d’Angoville-au-Plain. Le Lieutenant-Colonel Robert Wolverton est tué, le Captain Charles Shettle prend le commandement et se met en route vers l’objectif. À 5 heures, ils sont une soixantaine de parachutistes américains à atteindre les ponts sur la Douve : le pont routier au lieu-dit Les Moulins et une passerelle en bois au lieu-dit Le Port. Sur l’autre rive, face à Brévands, les paras ne peuvent maintenir la tête de pont, en raison du manque d’effectifs et de munitions. Une contre-attaque d’éléments du Grenadier-Regiment 914 est repoussée. L’absence de moyen de communication empêche d’informer le QG de la prise de l’objectif ; cela entraine, le lendemain, la destruction des ponts par l’aviation américaine. Le 8 juin, la 101st Airborne Division lance une offensive générale qui repousse le Fallschirmjäger Regiment 6 sur Carentan. Pendant la journée du 9 juin, les Screaming Eagles préparent l’assaut sur la ville. Le 3/506 est relevé par le 327th Glider Infantry Regiment. Le génie apporte des canots pour construire un pont flottant. Dans la nuit du 9 au 10 juin, le 327th GIR et son nouveau chef, le Colonel Joseph Harper, passent à l’action. À 6 heures, le régiment a franchi la Douve, les Glidermen atteignent Brévands vers 6h30 puis avancent vers Catz. La A Company du 1/401 se dirige vers Auville-sur-le-Vey pour faire jonction avec les troupes du Vth US Corps, débarquées sur Omaha. À environ deux kilomètres du but, la A Company élimine une forte résistance ennemie ; puis, à l’ouest d’Auville, elle contacte enfin la K Company du 175th Infantry Regiment. Pendant ce temps, le 327th GIR avance sans rencontrer d’opposition, jusqu’à quelques centaines de mètres de la Taute et du canal de Carentan ; il est 18 heures, les Allemands, retranchés dans les premières maisons de Carentan, ouvrent un feu violent. Le Colonel Harper lance un assaut avec deux bataillons de part et d’autre de la N13, le 2nd au nord, le 1st au sud ; vers minuit, les Américains ont repoussé les paras allemands de l’autre côté du canal et sont solidement installés dans Saint-Hilaire-Petitville ; le pont routier sur la Taute est intact. Sur l’aile est, le Lieutenant-Colonel Robert Cole et le 3/502 sont bloqués devant le pont sur la Madeleine, sur la N13 à l’ouest de Carentan. © Sources : Normandie 1944 Magazine HS n°3, 39/45 Historica Les héros de Carentan n°95, Utah to Cherbourg publié par le CMH US Army

Saint-Hilaire-Petitville – Monuments et vestiges