Saint-Hilaire-Petitville – Carentan-les-Marais

(50 Manche) La Libération

Saint-Hilaire-Petitville, ville lettrineLe 327th GIR fait la jonction avec le Vth US Corps Face à Brévands, après trois jours de combats, le 3rd Battalion du 506th Parachute Infantry Regiment du Captain Charles Shettle est relevé par le 327th Glider Infantry Regiment du Colonel George Wear. Le génie apporte des canots pour construire un pont flottant sur la Douve. Dans la nuit du 9 au 10 juin, à 1h45, la C Company du 1st Battalion, commandée par le Captain Robert Galbraith, franchit en tête le cours d’eau. Sur l’autre rive, des explosions causent des pertes parmi les Américains, tirs « amis » trop courts, mines allemandes ? Néanmoins, vers 6 heures les 1st et 2nd Battalions sont de l’autre côté. Les Glidermen atteignent Brévands vers 6h30, juste après l’évacuation précipitée du village par l’adversaire. Pendant ce temps, le 1/401st, qui a été incorporé comme 3rd Battalion du 327th GIR, a rejoint. Afin de prendre contact avec les troupes du Vth US Corps qui ont débarqué sur Omaha, le Lieutenant Colonel Ray Allen et la A Company se dirigent vers Auville-sur-le-Vey. Vers 14 heures, la colonne entre dans Auville, où elle contacte enfin la K Co du 175th Infantry Regiment. Le Lieutenant Colonel Allen se rend à Isigny-sur-Mer au PC du Vth Corps, pour faire état de la situation de la 101st Airborne Division. Les hommes du 327th GIR ignorent à ce moment qu’ils changent de chef ; vers midi, après un point sur la situation avec le Major General Maxwell Taylor, au PC de la 101st US Airborne Division à Hiesville, le Colonel Joseph Harper reçoit le commandement du 327th GIR. Le General Wear rencontre brièvement son successeur près de Brévands. Le Colonel Harper reprend aussitôt en mains la progression du régiment, la N13 délimite le champ d’opérations : le 2nd Battalion du Colonel Thomas Rouzie au nord, le 1st Battalion du Lieutenant Colonel Hartford Salee au sud ; le 1/401st est placé en réserve au sud-est de Catz. Il prépare un plan d’attaque nocturne ; à 22 heures, les deux bataillons s’élancent ; les mitrailleuses du 2nd Battalion, placées sur une hauteur, couvrent l’assaut d’un rideau de balles traçantes. Les Américains entrent dans Saint-Hilaire-Petitville, les haies proches du canal de Vire et Taute sont atteintes, les paras allemands sont repoussés de l’autre côté du passage, les premières maisons de Carentan sont en vue. Le viaduc de chemin de fer est détruit mais le pont routier sur la Taute est intact ; les positions sont consolidées pendant la nuit. Une patrouille du 2nd Battalion repère vers le nord un point de passage possible, à la confluence du canal et de la Douve. © Sources : 39/45 Historica Les héros de Carentan n°95, Utah to Cherbourg publié par le CMH US Army, Sky Riders – History of the 327 401 Glider Infantry par J. McDonough et R. Gardner

Saint-Hilaire-Petitville – Monuments et vestiges