Sainte-Mère-Église

(50 Manche) La libération

Sainte-Mère-Église, ville lettrineLes All American isolés dans Sainte-Mère-Église Le parachutage du 505th Parachute Infantry Regiment, sur la Drop Zone O, est l’un des plus précis de cette nuit du 5 au 6 juin. La mission du 3rd Battalion est de prendre Sainte-Mère-Église, situé sur la N13 entre Montebourg et Carentan. Le Lieutenant Colonel Edward Krause forme deux compagnies et se met en route vers l’objectif. À Sainte-Mère-Église c’est la panique, le tocsin sonne l’alerte incendie, des avions survolent le bourg à basse altitude, de grandes voiles descendent lentement. Les Allemands abattent plusieurs parachutistes, puis, après un bref combat, évacuent la localité en bon ordre vers 3 heures. Avant l’aube, la colonne du Lieutenant Colonel Krause entre silencieusement dans la ville par le nord ; à 6 heures, les Américains ont verrouillé les accès et sont maîtres des lieux. Des planeurs apportent du matériel et des canons anti-char. À 9h30, une première contre-attaque ennemie arrive par le sud : deux compagnies de l’Ost-Bataillon 795 avec quelques blindés ; elle est repoussée. L’arrivée du 2/505th PIR du Lieutenant Colonel Benjamin Vandervoort permet de renforcer la défense au nord et à l’est. Vers 10h30, une compagnie du Grenadier-Regiment 1058, soutenue par quelques Panzer, arrive par la route de Montebourg ; les hommes de la D Co du 2/505th PIR, menés par le Lieutenant Turner Turnbull, résistent à Neuville-au-Plain jusqu’en milieu d’après-midi, puis se replient sur Sainte-Mère. Le centre-ville est touché par des salves d’obus allemands, qui tuent plusieurs habitants. Au soir du 6 juin, les All American tiennent la ville mais sont encore isolés. Dans la matinée du 7 juin, le Generalleutnant Karl von Schlieben, qui commande la 709.Infanterie-Division, dirige en personne un assaut qui échoue. La situation bascule, le 8th Infantry Regiment, appuyé par les chars du 70th tank Battalion, engage l’Ost-Bataillon 795 entre Fauville et Turqueville. Vers midi, le 1/8th s’empare de Turqueville, le 3/8th rencontre une sévère résistance devant Fauville, tandis que le 2/8th du Lieutenant Colonel Carlton MacNeely perce à Ecoqueneauville et établit le contact avec les paras. Une opération coordonnée du 2/505th PIR et du 2/8th est lancée vers le nord ; les Sherman du 746th Tank Battalion attaquent de flanc. Vers 17 heures, les Allemands retraitent vers Montebourg en ayant subi de lourdes pertes. La menace sur Sainte-Mère-Église est définitivement écartée. © Sources : Album Memorial Overlord par Georges Bernage, Utah Beach par G. Bernage et Dominique François, Utah Beach to Cherbourg publié par le CMH US Army

> Sainte-Mère-Eglise – Monuments et vestiges > Sainte-Mère-Eglise – Musée