Domjean

(50 Manche) La Libération

Domjean, ville lettrineUne journée terrible pour le 134th Infantry Regiment Sur le front de la 1st US Army, fin juillet, l’exploitation de l’opération Cobra amène les avant-gardes du VIII US corps devant Avranches ; toute l’aile gauche du LXXXIV Armeekorps s’est effondrée. Au sud de Saint-Lô, le V US Corps fait face au II. Fallschirm-Korps ; la 35th US Infantry Division, commandée par le Major General Paul Baade, avance lentement à l’est de la Vire. Après avoir libéré Condé-sur-Vire, la veille, le dimanche 30 juillet est une journée terrible pour le 134th Infantry Regiment. Les hommes du 3rd Battalion tombent sous le feu des mortiers et des mitrailleuses ennemis ; les parachutistes du Fallschirmjäger-Regiment 9, avec des éléments des 352 et 275. Infanterie-Division, sont bien camouflés et s’accrochent énergiquement au terrain ; malgré l’engagement du 2nd Battalion, la situation ne s’améliore pas et les pertes augmentent ; vers 17 heures, un coup direct sur le Poste de commandement du 3/134th blesse gravement le Lieutenant Colonel Alfred Thomsen. Avec le crépuscule, l’artillerie ennemie faiblit. Durant les quinze derniers jours, le régiment a perdu 1333 soldats, dont 283 tués. Pendant la nuit, le 134th IR se décale vers la gauche et transfère son secteur à la Task Force S, sous les ordres du Brigadier General Edmund Sebree, l’Assistant Division Commander. Le lendemain, malgré l’appui des blindés du 737th Tank Battalion, le 137th Infantry Regiment reste bloqué devant la hauteur de Brectouville, tandis que le 320th IR entre dans Torigni-sur-Vire. Le mardi 1er août, peu après l’aube, les soldats du 1/137th découvrent que les positions défensives de Brectouville sont abandonnées. À midi, le 1st Battalion est arrêté sur la rive nord du cours d’eau de Jacre, devant le hameau de Pithaunay. La Task Force S lance un assaut coordonné vers 18 heures. Les combats sont acharnés, les infirmiers du 1st Battalion sont débordés, deux compagnies se retrouvent temporairement isolées ; le 2nd Battalion lance une manœuvre d’enveloppement sur l’aile droite, le long de la Vire. Sur la rive gauche, le Combat Command A de la 2nd Armored Division pénètre dans Tessy-sur-Vire. La nuit tombe, les combats ne cessent pas. Vers 8 heures, le mercredi 2 août, les GI’s du 3/137th investissent le village de Domjean. La jonction est établie à Tessy avec le 22nd IR ; le 1/137 poursuit la progression, les Sherman repoussent inexorablement les parachutistes allemands, dont les compagnies sont exsangues. © Sources : Breakout and Pursuit par Martin Blumenson, 137th Infantry Headquarter After Action Report, 134th Infantry Regiment Combat History, Le sacrifice des Fallschirmjäger Tome 1 par Didier Lodieu

> Domjean – Monuments et vestiges