Foucarville – Sainte-Mère-Église

(50 Manche) La Libération

Foucarville, ville lettrineLa Flak et les nuages bouleversent les plans de largages La Team A de Pathfinders saute à 0h15. Les trois équipes du Captain Franck Lillyman mettent aussitôt en place les feux de signalisation et les émetteurs, afin de baliser la Drop Zone A, où doivent sauter le 502nd Parachute Infantry Regiment et le 377th Parachute Field Artillery Battalion. Le Captain Lillyman regroupe son stick près de l’église de Saint-Germain-de-Varreville. Malheureusement, la Flak et les nuages bouleversent les plans de largages : le 502nd PIR est largement éparpillé, seul le 1st Battalion est proche de la DZ A avec une majorité de sticks. La mission du 502nd PIR est de contrôler les sorties de plage de Saint-Martin-de-Varreville et d’Audouville, et de neutraliser une batterie d’artillerie côtière près de Saint-Martin et son cantonnement à Mésières. Le secteur est défendu par le 1er bataillon de l’Infanterie-Regiment 919, un PC allemand est situé sur une hauteur au nord de Foucarville. Le Lieutenant Colonel Patrick Cassidy, qui commande le 1/502nd PIR, rejoint le Captain Lillyman ; ils se dirigent vers leur premier objectif : la batterie d’artillerie située à un kilomètre au sud près de Saint-Martin-de-Varreville. Le Lieutenant Colonel Robert Strayer, chef du 2nd Battalion du 506th PIR, a été largué près de Foucarville, loin de sa Drop Zone située à l’ouest de Sainte-Marie-du-Mont. Vers 3h30, il rassemble environ 250 hommes et se met en route vers le sud ; entre Foucarville et Saint-Germain-de-Varreville, il est bloqué jusqu’en fin de matinée par les tirs ennemis. Pendant ce temps, le groupe du Lieutenant Colonel Cassidy découvre que la batterie de Saint-Martin a été neutralisée par les bombardements préparatifs, les canons avaient été retirés des encuvements. À la tête d’une quarantaine d’hommes de la A Company, le 1st Lieutenant Wallace Swanson est chargé de tenir Foucarville ; vers midi, il installe des road blocks près de l’église, au carrefour central, puis deux autres sur la route de Beuzeville-au-Plain. Au nord du bourg, la position ennemie est harcelée par les mortiers et les mitrailleuses ; vers 22 heures, isolés et sans communication avec le PC de régiment à Montebourg, environ 80 soldats allemands se rendent, une cinquantaine qui se repliaient sont abattus. En fin de matinée, le 22nd Infantry Regiment débarque sur Utah Beach ; les 1st et 2nd Battalions traversent la zone inondée et s’installent, dans la soirée, en défense au nord et à l’ouest de Saint-Germain-de-Varreville. Le Lendemain matin, à 7 heures, le 1/22nd traverse Foucarville et avance vers Saint-Marcouf. © Sources : Normandie 1944 Magazine n°3, Utah Beach par G. Bernage et D. François, Utah to Cherbourg publié par le CMH US Army

> Foucarville – Monuments et vestiges