Fresville

(50 Manche) La Libération

Fresville, ville lettrineJ+2, la 4th Infantry Division passe à l’offensive Au matin du 8 juin, la 4th Infantry Division du Major General Raymond Barton s’élance sur un front d’une vingtaine de kilomètres. En face, la ligne de résistance principale allemande s’établit à partir du point fort de Quinéville, sur la côte, puis passe par les hauteurs de Montebourg et rejoint le Merderet, avec deux importantes batteries côtières à Azeville et Crisbecq Saint-Marcouf ; le secteur est défendu essentiellement par l’Infanterie-Regiment 919, commandé par le lieutenant-colonel Günther Keil. Le Colonel William Ekman, chef du 505th Parachute Infantry Regiment, lance l’attaque de nuit. À partir de Sainte-Mère-Église, les paras suivent la N13 ; vers 4h30, dans le secteur de Neuville-au-Plain, les soldats du 2nd Battalion rencontrent une poignée de parachutistes, mis hors de combat pour la plupart dans les affrontements de la veille, avant de poursuivre leur route. La I Company établit le contact avec l’ennemi dans l’obscurité, échange de coups de feu et de grenades, le 1st Lieutenant Walter Kroener est blessé dans l’accrochage. Les paras marquent une pause et attendent l’arrivée des hommes du 8th Infantry Regiment. L’aube s’est levée, le 8th IR du Colonel James Van Fleet marche à gauche de la N13, le 12th IR du Colonel Russell Reeder sur la droite. L’artillerie ennemie se manifeste, avec les redoutables canons de 88 mm, la progression est freinée à l’approche de Neuville-au-Plain ; les Américains ripostent par des salves de mortiers lourds avec des projectiles au phosphore, l’effet est efficace sur l’infanterie allemande qui abandonne Neuville vers 15 heures. Enfin, le 8th IR s’aligne à droite du 3/505th, l’avance reprend. À l’approche du hameau de Grainville, le Platoon de tête de la I Co du 3/505th tombe sous le feu croisé des défenseurs, habilement camouflés derrière les haies, plusieurs hommes sont fauchés par des tirs de mitrailleuses, les autres se replient précipitamment ; le 8th IR est également ralenti devant Fresville. Dans la soirée, un assaut général est lancé avec un appui blindé ; face aux Sherman du 70th Tank Battalion, les Allemands ne tardent pas à se replier ; le 3/505th occupe le hameau de Grainville vers 23 heures ; sur le flanc droit, le 8th IR du Colonel Van Fleet libère Fresville ; le 3/8th se dirige vers Magneville, mais se retrouve à nouveau stoppé par une forte opposition dans le secteur d’Écausseville. Les Américains creusent leurs trous de protection pour la nuit, sous le harcèlement des obus ennemis. © Sources : Utah Beach par Georges Bernage et Dominique François, Normandie 1944 Magazine n°33, Utah Beach to Cherbourg publié par le CMH US Army, Four Stars of Valor par Phil Nordyke

> Fresville – Monuments et vestiges