Gourbesville

(50 Manche) La Libération

Gourbesville, ville lettrineChangement de commandement à la 90th Infantry Division Après les durs combats pour la prise de la chaussée de La Fière, les paras de la 82nd US Airborne Division sont relevés par la 90th US Infantry Division, qui vient de débarquer. Le 10 juin à l’aube, le 357th IR se dirige vers Amfreville. Le Colonel Phillip Ginder installe son PC à Cauquigny. Vers midi, les hommes du 3rd Battalion viennent d’entrer dans Amfreville, quand une brusque contre-attaque allemande fait reculer les Américains. À 20h30, une nouvelle tentative est brisée par les mitrailleuses et les mortiers allemands. Le lendemain 11 juin, l’avance est lente, la transmission des ordres est confuse, les Platoon Leaders manquent de cartes pour s’orienter, et surtout, les Landser du Grenadier-Regiment 1057 s’accrochent au terrain. À 14 heures, le Major General Joseph Collins, chef du VIIth US Corps, arrive au PC du 3rd Battalion, il exprime son mécontentement sur la situation. Une nouvelle attaque, avec le soutien des Sherman de la B Co du 746th Tank Battalion, n’obtient qu’une légère progression au nord d’Amfreville ; le Battalion Executive, le Major T.T. Kilday, est blessé. Sur l’aile ouest, le 1/357th s’arrête en face du hameau des Landes. Le 12 juin, le 359th IR rejoint et se met en place sur l’aile gauche du 357th IR. Devant Gourbesville, deux assauts n’aboutissent qu’à de faibles gains de terrain. La journée du 13 juin est mise à profit par le Major General Collins pour réorganiser et renforcer la ligne de front. Le Major General Eugene Landrum prend le commandement de la 90th ID ; l’unité est déplacée sur le flanc droit, ses objectifs vont être progressivement repris par la 9th ID. Le Colonel John Sheehy est le nouveau chef du 357th IR ; le 1st Battalion tente de déborder Gourbesville par le nord-est, sans succès ; le plateau des Landes est atteint ; sur la gauche, le 359th s’aligne sur la route qui relie Gourbesville à Pont l’Abbé. Le 14 juin, l’opération du 357th IR sur Gourbesville commence mal : le bombardement aérien prévu à 14 heures est annulé ; il est remplacé à 18 heures par une préparation d’artillerie qui tombe court, et sème le désordre dans les lignes américaines ; après un second tir, le 3rd Battalion pénètre à 22h30 dans Gourbesville, défendu par le I./Infanterie-Regiment 921 ; mais la tombée de la nuit empêche les Américains de contrôler le village. Il faut encore toute la journée du jeudi 15 juin au 3/357th pour, enfin, s’emparer de Gourbesville. Ces cinq premiers jours de combats dans le bocage ont coûté de lourdes pertes ; le Colonel Sheehy a été tué dans un accrochage avec l’ennemi, il n’aura commandé le 357th IR que trois jours. © Sources : La 90th US Infantry Division T1 par Didier Lodieu, Utah to Cherbourg CMH US Army, La bataille du Cotentin par Georges Bernage

> Gourbesville – Monuments et vestiges