La Meauffe

(50 Manche) La Libération

La Meauffe, ville lettrineLa 35th Infantry Division découvre la guerre dans le bocage La 29th US Infantry Division du Major General Charles Gerhardt est en pleine offensive vers Saint-Lô, ce samedi 17 juin. Le 3rd Battalion du 175th Infantry Regiment entre dans le village de La Meauffe. Cette progression met le flanc droit de la division en danger, car la rive gauche de la Vire est tenue par l’ennemi. Le Major General Charles Corlett, chef du XIX US Corps, ordonne à la 30th US Infantry Division, qui vient d’arriver en Normandie, de couvrir cette zone. La Meauffe est évacué par le 175th IR avant d’être relevé par le 119th IR, les Allemands vont s’y réinstaller. Mais avec l’arrivée de renforts allemands, le front devant Saint-Lô se stabilise pendant trois semaines. La 35th US Infantry Division du Major General Paul Baade débarque sur Omaha Beach à partir du 5 juillet. Dans la nuit du 9 au 10 juillet, le 320th IR relève le 175th IR à l’ouest de Villiers-Fossard, avec la cote 108 ; le 137th IR récupère le terrain du 1/119th et se positionne sur la droite, jusqu’à la Vire. L’assaut général sur Saint-Lô est lancé le mardi 11 juillet à 6 heures, après une puissante préparation d’artillerie. Le 137th IR se heurte rapidement à une solide opposition à l’approche de La Meauffe ; le Colonel Grant Layng, à la tête du 137th IR, est blessé par un tir de mitrailleuse. Le secteur est tenu principalement par un Kampfgruppe de la 266.Infanterie-Division mené par l’Oberst Kentner. Les 1st et 2nd Battalions sont stoppés par des points de résistance dans le secteur de l’église et au hameau de Saint-Gilles ; l’engagement du 3rd Battalion à 18h30 ne débloque pas la situation. Cette première journée de combat dans le bocage coûte cent vingt-six pertes au 137th IR, dont douze tués, parmi eux, le chef du 219th Field Artillery Battalion et l’officier de liaison. Le Colonel Harold Emery prend le commandement du 137th IR. L’assaut reprend le lendemain à 8 heures ; les Américains s’élancent sous un temps couvert, avec l’appui de l’artillerie et de la A Company du 654th Tank Destroyer Battalion. Après de durs combats, le 1st Battalion s’empare, en milieu de matinée, des défenses ennemies de l’église et du cimetière de La Meauffe ; à 14 heures, le dernier bastion à Saint-Gilles tombe, tandis que le 3rd Battalion emporte une autre position ennemie à un kilomètre au sud. Le régiment enregistre quatre-vingt-huit nouvelles pertes, pour seulement trois prisonniers ennemis. © Sources : 137th IR After Action Report Juillet 1944, 39-45 Magazine Historica n°108, Saint-Lô par le Center of Military History US Army, 1/119th IR Journal, Beyond the Beachhead the 29th Infantry Division in Normandy par Joseph Balkoski

> La Meauffe – Monuments et vestiges