Le Dézert

(50 Manche) La Libération

Le Dézert, ville lettrineUne mission impossible pour la Panzer-Lehr-Division Le 7 juillet, le XIX US Corps établit une solide tête de pont à l’ouest de la Vire, à Saint-Fromond. Le chef de la 1st US Army, le Lieutenant General Omar Bradley, décide d’exploiter ce succès en engageant la 3rd Armored Division. Au quartier général de la 7. Armee, les chefs allemands voient la menace sur Saint-Lô, ils envoient des éléments de la 2. SS-Panzer-Division en renfort, dans l’attente de l’arrivée de la Panzer-Lehr-Division. Le 120th Infantry Regiment, commandé par le Colonel Hammond Birks, se trouve confronté à l’ennemi le dimanche 9 juillet, au sud-est du Désert. Dans l’après-midi, le Kampfgruppe Wisliceny lance un raid local ; la B Company du 743rd Tank Battalion perd une douzaine de blindés, les GI’s reculent ; avec l’appui massif de l’artillerie, le front est rétabli. Vers 16 heures, le 3/120th est relevé devant Le Désert par le 3/39th IR, la 9th US Infantry Division vient occuper le flanc droit de la 30th ID. Le lendemain, les SS cèdent peu de terrain, le 39th IR entre dans Le Désert mais ne peut aller au-delà. Harcelée par l’aviation, contrainte de se déplacer pendant la nuit, la Panzer-Lehr-Division arrive enfin dans sa zone d’attaque. Le Generalleutnant Fritz Bayerlein se voit confier une mission impossible : détruire les forces américaines à l’ouest de la Vire, avec une unité qui a perdu près du tiers de son effectif et les deux-tiers de ses chars. Pendant la nuit, les GI’s du 39th IR entendent des bruits de moteurs et de chenilles. À l’aube du 11 juillet, le choc initial de l’attaque surprend les Américains. Le Panzergrenadier-Regiment 901, mené par l’Oberst Georg Scholze, et une vingtaine de blindés s’élancent à partir du Hommet. Le PC du 3/47th est submergé, les communications sont coupées, le 39th IR est repoussé du Désert sur cinq cents mètres. Dès 9 heures, les Américains réagissent, les pointes ennemies sont isolées et stoppées, puis contre-attaquées par les A et C Companies du 899th Tank Destroyer Battalion. Sur la route de La Perrine, près des hameaux de La Charlemagnerie et de La Sellerie, les M-10 TD détruisent une douzaine de chars. Dans le secteur du Hommet, une reconnaissance aérienne repère une concentration de Panzer, aussitôt pilonnée par l’aviation et l’artillerie. À 16 heures, l’offensive de la Panzer-Lehr-Division est partout mise en échec. En fin de soirée, le Colonel Harry Flint et son 39th IR ont réoccupé le terrain perdu et libéré définitivement Le Désert. © Sources : After Battle Report 30th ID July 1944, Saint-Lô par le Center of Military History US Army, First US Army album mémorial par Georges Bernage, Breakout and Pursuit par Martin Blumenson

> Le Dézert – Monuments et vestiges