Le Molay-Littry

(14 Calvados) Monuments et vestiges

Le Molay-Littry, monument lettrineStèle Sergeant Gillingham Stèle à la mémoire du Sergeant Howard Gillingham, soldat américain de la 2nd US Armored Division. Le Sergeant Howard Gillingham débarqua en Normandie le 9 juin 1944 ; son unité stationna pendant plus d’un mois dans le secteur du Molay-Littry, pendant la bataille pour la prise de Saint-Lô. Le soldat de l’Iowa de 23 ans fit la connaissance d’une jeune Française de 17 ans. L’Américain combattit jusqu’en Allemagne, puis rentra aux États-Unis à la fin de la guerre. Il revint épouser la Française en 1947 ; ils repartirent ensemble Outre-Atlantique. Ils revinrent s’installer en France en 1961 ; ils eurent quatre enfants. Howard Gillingham est décédé en 1993. La stèle a été inaugurée en 2015.  Situation : au bord du carrefour central

Monument aérodrome A9 Monument signalant qu’un aérodrome américain était situé dans les champs environnants pendant l’été 1944. L’Advanced Landing Ground A9 fut construit à partir du 21 juin par le 834th Engineer Aviation Battalion, IX Engineer Air Command de la IX US Army Air Force. L’aérodrome fut opérationnel le 30 juin sous le code A9 Le Molay ; deux groupes de reconnaissance furent basés sur ses pistes : le 10th Photographic Reconnaissance Group, équipé de F5 Lightning, et le 67th Tactical Reconnaissance Group, qui volait sur F6 Mustang. Une piste spéciale aménagée était réservée aux appareils des grands chefs alliés (Churchill, Eisenhower, de Gaulle…). Puis à partir du mois d’août, le terrain fut dédié à la maintenance avec le 2nd Advanced Air Depot. Une table d’observation présente le tracé du terrain en 1944, dont il ne subsiste, aujourd’hui, plus aucune trace visible.  Situation : à partir du centre ville, prendre la D5 vers le nord Le Molay, le monument est situé à droite au carrefour de la route de Saonnet

Panneau du bombardement allié Panneau pédagogique relatant les dégâts causé par un obus de marine allié sur la mairie de la ville en juin 1944. Dans les premiers jours du Débarquement, les canons de la marine alliée eurent un rôle décisif dans la destruction des fortifications des plages, et des batteries d’artillerie côtière allemandes. Les vaisseaux de guerre eurent ensuite un rôle d’appui aux troupes terrestres ; ils pouvaient tirer des obus de 355 mm à plus de 25 kilomètres de distance ; le Molay-Littry n’était distant de la côte que d’une quinzaine de kilomètres ; un pan entier de la façade de la mairie a été emporté par un obus. Situation : devant la mairie

Stèle du 60e anniversaire Stèle commémorative du 60e anniversaire de la Bataille de Normandie célébré en 2004. Ces stèles ont été posées à l’initiative de l’association Normandie Mémoire, et portent l’inscription « Mémoire, Liberté, Citoyenneté ». La stèle rappelle également le souvenir des déportés, des prisonniers de guerre, des requis du STO et des victimes civiles et militaires du conflit mondial Situation : près de l’église

> Le Molay-Littry – La Libération