L’Étang-Bertrand

(50 Manche) La Libération

L'Etang-Bertrand, ville lettrineLa cavalerie américaine est lancée sur Cherbourg Des divergences stratégiques, entre le Chef suprême Adolf Hitler et les échelons de commandement du Front ouest, font perdre un temps précieux en ce moment crucial. Le 17 juin, quand le Generalfeldmarshall Erwin Rommel, chef du Heeresgruppe B, ordonne la séparation du Cotentin en deux fronts, nord et sud, plusieurs divisions allemandes se retrouvent séparées et les routes de repli sont déjà coupées. Du côté allié, le Major General Joseph Collins, à la tête du VIIth US Corps, peut enfin lancer son attaque vers le port de Cherbourg ; le 18 juin au matin, la 9th Infantry Division a coupé la péninsule. Au cours d’une conférence d’état-major de dernière minute, en présence du Lieutenant General Omar Bradley, chef de la 1st US Army, il est décidé d’engager non plus deux, mais trois divisions d’infanterie. La 90th Infantry Division, qui a subi des pertes sévères au cours de sa première semaine de combat dans le bocage, est remplacée par la 79th ID fraichement débarquée sur Utah Beach. Entre la 9th ID et la 79th ID, une zone d’environ quatre kilomètres de large est confié au 4th Cavalry Group, qui est rattaché à la 9th ID du Major General Manton Eddy. Le 4th CG est amputé de l’un de ses deux squadrons, le 24th, qui est affecté auprès de la 4th ID. Il fait un temps gris et pluvieux, ce matin du lundi 19 juin, jour de la grande offensive sur Cherbourg. Le 4th Cavalry Squadron, commandé par le Lieutenant Colonel Edward Dunn, est réparti en deux groupes ; à gauche, la E Troop et la F Company s’élancent du carrefour de Blandamour, elles traversent la voie ferrée de Bricquebec, puis la rivière Scye ; à droite les A et C Troops démarrent de Néhou en direction de Négreville, en suivant la rive ouest de la Douve. Sur l’aile gauche, en face de la 9th ID, les Allemands n’opposent que quelques éléments retardateurs, ils se sont repliés sur Cherbourg ; le 2nd Battalion du 39th Infantry Regiment pénètre dans Bricquebec à 7 heures sans rencontrer aucun ennemi. À l’est de la Douve, dans le secteur de la 79th ID, le 313th IR remonte vers Négreville ; les GI’s éliminent quelques snipers et font leurs premiers prisonniers, la résistance est faible pendant la matinée. Le 4th Cavalry Squadron ne rencontre opposition initiale, les A et C Troops traversent L’Étang-Bertrand en début de matinée. © Sources : Utah to Cherbourg par le CMH US Army, La bataille du Cotentin par Georges Bernage

> L’Étang-Bertrand – Monuments et vestiges