Lingreville

(50 Manche) La Libération

Lingreville, ville lettrineL’aile gauche du LXXXIV. Armeekorps s’est effondrée Le chef de la 6th US Armored Division, le Major General Robert Grow, n’est pas satisfait de la progression de la journée. Le samedi 29 juillet, sur son aile gauche, la 4th US Armored Division a avancé d’une vingtaine de kilomètres, tandis que la 6th AD établissait une tête de pont sur la Sienne dans la soirée, face à une faible défense allemande. D’autre part, il a subi des injonctions de la part de ses supérieurs pour « accélérer le mouvement ». Il donne l’ordre au Combat Command B du Colonel George Read de se tenir prêt, pour l’attaque du lendemain. Le dimanche 30 juillet, à 6 heures, le CCB quitte sa zone de rassemblement, franchit la Sienne et roule vers son objectif : Granville ; le 86th Cavalry Reconnaissance Squadron du Captain Frederick Eickhoff est en avant-garde. Le CCA du Brigadier General James Taylor traverse à son tour, bifurque à gauche pour rejoindre la N171 à Hyenville, afin de se diriger vers Bréhal. Un groupement entièrement motorisé de la 79th US Infantry Division suit en empruntant les routes secondaires, et sécurise les flancs et l’arrière des colonnes blindées. Toute forme de résistance organisée a disparu face aux Américains, hormis quelques éléments isolés. Les chasseurs bombardiers dominent le ciel, traquent le moindre véhicule ennemi, parsemant les routes d’épaves fumantes. La colonne blindée du CCB est acclamée, sur les bords du chemin de Grande Communication n°20, lorsqu’elle traverse les villages. Devant Montmartin-sur-Mer, les Américains tirent quelques obus, face à l’absence de réaction, ils reprennent l’avance ; les GI’s n’ont pas toujours le temps de goûter le cidre et le calvados qu’on leur offre. Ce dimanche matin, quand apparaissent les premiers soldats américains, l’heure de la Libération sonne pour les habitants de Lingreville. Ce même jour, le XLVII. Panzerkorps du General Hans von Funck est à peine arrivé dans sa zone de rassemblement, entre Tessy-sur-Vire et Percy, qu’il est déjà engagé dans des combats défensifs contre des forces supérieures. À son quartier général, près de Percy, le General Feldmarschall Hans von Kluge, chef de l’Oberbefehlshaber West, doit abandonner le projet d’une contre-attaque vers l’ouest. L’aile gauche du LXXXIV. Armeekorps s’est effondrée, plus rien ne peut empêcher les Américains d’atteindre Avranches. © Sources : Cobra par G. Bernage et G. Cadel, Breakout and Pursuit de Martin Blumenson, Fighting the Breakout par David Isby, History of The 86th Cavalry Rec. Sq.

> Lingreville – Monuments et vestiges