Magneville

(50 Manche) La Libération

Magneville, ville lettrineUne conférence d’état-major de dernière minute change le plan Des divergences stratégiques, entre le Chef suprême Adolf Hitler et les échelons de commandement du Front ouest, font perdre un temps précieux en ce moment crucial. Le 17 juin, quand le Generalfeldmarshall Erwin Rommel, chef du Heeresgruppe B, ordonne la séparation du Cotentin en deux fronts, nord et sud, plusieurs divisions allemandes se retrouvent séparées et les routes de repli sont déjà coupées. Du côté des Forces alliées, le Major General Joseph Collins, chef du VIIth US Corps, souhaite attaquer le plus rapidement possible vers le port de Cherbourg ; il doit attendre que la 9th Infantry Division coupe la péninsule, ce qui est effectif le 18 juin au matin. Son plan initial était d’engager les 4th et 90th ID dans l’opération, mais une conférence d’état-major de dernière minute, en présence du Lieutenant General Omar Bradley, chef de la 1st US Army, change le plan. Ce ne sont plus deux, mais trois divisons qui vont être engagées. La 90th ID, qui a subi des pertes sévères au cours de sa première semaine de combat dans le bocage, doit encore faire ses preuves ; elle est remplacée par la 79th ID du Major General Ira Wyche, fraichement débarquée sur Utah Beach. Pendant la journée du 18 juin, la 90th ID est transférée au VIIIth US Corps, son secteur est repris par la 79th ID. Le 313th Infantry Regiment du Colonel Sterling Wood relève le 359th IR près de Golleville ; le 315th IR s’installe de Biniville au Merderet, au sud-est d’Urville. Le lendemain 19 juin, à 5 heures, par un temps gris et pluvieux, le VIIth Corps lance la grande offensive vers Cherbourg. L’objectif de la 79th ID est la zone située au-delà de la voie ferrée Valognes Cherbourg, avec la Douve à gauche et en coupant la route de Cherbourg à droite. Les deux régiments bénéficient d’un soutien puissant de l’artillerie divisionnaire, auquel s’ajoute celui de la 90th ID qui est resté sur place. Le 313th IR avance sur l’aile ouest ; le 1st Battalion est à gauche, le 3rd Battalion est à droite, le 2nd Battalion est en réserve. Les GI’s éliminent quelques snipers et font leurs premiers prisonniers ; hormis quelques actions de retardement, la résistance est faible pendant la matinée ; les habitants accueillent avec enthousiasme leurs libérateurs, l’heure de la délivrance a sonné pour les habitants de Magneville. © Sources : Utah to Cherbourg par le CMH US Army, La bataille du Cotentin par Georges Bernage, History of the 313th Infantry par le Colonel Sterling Wood

> Magneville – Monuments et vestiges