Marchésieux

(50 Manche) La Libération

Marchésieux, ville lettrineÉchec sanglant pour les Américains devant La Varde Le chef de la 1st US Army, le Lieutenant General Omar Bradley, et le Major General Collins, chef du VII US Corps, préparent l’opération Cobra. En préliminaire, il est nécessaire de supprimer deux saillants, dans la ligne de front du VIII US Corps, situés de part et d’autre de la route Carentan Périers. La 83rd US Infantry Division est chargée du premier : le hameau de La Varde, isolé sur une pointe de terre orientée vers le nord, au confluent de la Taute et du Lozon. La mission est confiée au 331th Infantry Regiment du Colonel Robert York. En fin d’après-midi, le 17 juillet, le 1st Battalion tente de franchir la zone marécageuse de la Taute, c’est un échec ; une seconde tentative, le lendemain matin avant l’aube, n’a pas plus de succès. La position est tenue par un faible Kampfgruppe du SS-Panzergrenadier-Regiment 37, mais le terrain avantage les défenseurs, camouflés dans les haies avec un champ de tir dégagé sur près d’un kilomètre. Le lendemain, le 329th IR fait diversion pendant que le 3/331st renouvelle l’assaut à 18h30. Au crépuscule, une fragile tête de pont est établie. Des renforts arrivent dans la matinée du mercredi 19 juillet ; une chaussée relie Auxais au hameau de La Varde, mais les Allemands ont détruit le petit pont sur la Taute, les hommes de l’Engineer Combat Battalion installent un Bailey. Les combattants SS réagissent brutalement, ils bombardent la passerelle qui explose, puis contre-attaquent avec quelques blindés automoteurs. Isolés, les soldats du 3/331st IR se replient dans l’après-midi en subissant de lourdes pertes, le chef du bataillon, le Lieutenant-colonel Robert Cheal est porté manquant. Les jours suivants se limitent à des échanges d’artillerie, le 331st IR se réorganise près du château d’Auxais et reçoit des remplaçants. Cobra est lancée le mardi 25 juillet. La 83rd Infantry Division attaque vers Périers, les Allemands s’accrochent au terrain et ne cèdent que quelques centaines de mètres, le chef du 1/331st, le Lieutenant-colonel Harold Ericksen, est tué. Le 27, une patrouille traverse la Taute et rend compte du repli ennemi. Les Américains franchissent la chaussée pendant la nuit. Les Allemands laissent derrière eux des milliers de mines et de nombreux pièges. Le 2/331st atteint Marchésieux à minuit, suivi par le 1/331st. Le vendredi 28 juillet, le 331st IR installe son poste de commandement à Marchésieux, tandis que les longues files de GI’s se dirigent vers le sud. © Sources : Cobra par G. Bernage et G. Cadel, Breakout and Pursuit de Martin Blumenson, 331st Infantry Regiment After Action Report, 3/331st Infantry Regiment History

> Marchésieux – Monuments et vestiges