Marigny – Marigny-Le-Lozon

(50 Manche) La Libération

Marigny, ville lettrineLes débuts difficiles de l’opération Cobra L’assaut terrestre de l’opération Cobra débute en fin de matinée, le mardi 25 juillet. Deux divisions d’infanterie doivent sécuriser les flancs du « couloir », la 9th US Infantry Division à droite et la 30th US Infantry Division à gauche. La 9th ID du Major General Manton Eddy commence à avancer sur la route de Marigny. La progression est lente et prudente ; à la tombée de la nuit, le 47th Infantry Regiment a dépassé la route de Périers d’un kilomètre jusqu’à Montreuil-sur-Lozon. La 30th ID ouvre l’axe de Saint-Gilles. A la fin de la journée, ni Marigny, ni Saint-Gilles ne sont pris, mais la ligne de résistance principale ennemie est en pleine décomposition ; à 17h45, le Major General Joseph Collins, chef du VII US Corps, décide de lancer les blindés le lendemain matin. Le General Dietrich von Choltitz, chef du LXXXIV. Armeekorps, ne peut plus communiquer avec ses troupes ; devant la gravité de la situation, il engage ses réserves, un régiment de la 353. Infanterie-Division, stationné près de Hauteville-la-Guichard, et un reliquat de la 275. Infanterie-Division, à Canisy, sont dirigés vers La Chapelle-en-Juger, épicentre des combats. Au matin du 26 juillet, les soldats du Major General Eddy dégagent le couloir de pénétration vers Marigny, ils font face à la contre-attaque de la 353. Infanterie-Division. La prise de Marigny est confiée à un groupement composé du Combat Command B du Colonel Truman Boudinot, et du 38th Infantry Regiment du Colonel George Smith ; l’ensemble est sous les ordres du chef de la 1st US Infantry Division, le Major General Clarence Huebner. L’assaut sur Marigny est précédé d’un pilonnage par l’aviation. Avant de franchir la nationale Périers Saint-Lô, le bataillon de réserve du 38th IR est laissé en arrière pour réduire une poche de résistance. À l’approche de l’objectif, le CCB est contre-attaqué par un groupement blindé de la 2. SS-Panzer-Division. Alors que la nuit tombe, le CCB tente une manœuvre d’enveloppement par la droite, tandis que le 38th IR contourne par la gauche ; l’obscurité rend la situation confuse, le Major General Huebner n’a pas la certitude de la capture de Marigny, alors que le chef du VII US Corps lui ordonne de foncer vers Coutances. Au matin du jeudi 27 juillet, le Major General Huebner tranche, il lance le CCB sur la route de Coutances, à charge au 38th IR de prendre Marigny. Ce qui est effectué dans la matinée ; le village a été très éprouvé par les bombardements du mois de juin et ceux de l’opération Cobra, entrainant de nombreuses victimes civiles. © Sources : Breakout and Pursuit par Martin Blumenson, Cobra par G. Bernage et G. Cadel, Fighting The Breakout par David C. Isby

> Marigny – Monuments et vestiges > Marigny – Cimetière