Amfreville – Cauquigny

(50 Manche) La Libération

Amfreville (Manche), ville lettrineObjectif stratégique du 505th PIR : le pont de La Fière Dans la nuit du 5 au 6 juin, le 1st Battalion du 505th Parachute Infantry Regiment de la 82nd US Airborne Division doit prendre le contrôle de deux ponts stratégiques sur le Merderet, à l’ouest de Sainte-Mère-Église. Le premier est situé près du hameau de La Fière, c’est l’objectif de la A Company commandée par le 1st Lieutenant John Dolan. La troupe se regroupe puis se dirige en direction de La Fière. Vers 10 heures, les Allemands retranchés dans le manoir qui jouxte le pont se rendent. D’autres éléments rejoignent et établissent la défense des accès. Les Allemands réagissent tardivement ; vers 17 heures, une force, composée d’un contingent de soldats du Grenadier-Regiment 1057, appuyés par trois blindés, se présente à l’entrée ouest du pont, elle est repoussée par le feu américain. Le lendemain matin, une nouvelle attaque allemande est stoppée dans les mêmes conditions. Le 8 juin, le 1st Battalion du 505th PIR est relevé par des éléments du 507th PIR, renforcé par le 325th Glider Infantry Regiment. Le 9 juin en fin de matinée, le 3rd Battalion du 325th GIR lance l’offensive à son tour ; il est renforcé par un groupement commandé par le Captain Robert Rae ; les Allemands reculent, les paras s’installent dans le hameau de Cauquigny ; les liaisons sont rétablies avec des petits groupes de parachutistes qui étaient isolés. La 90th US Infantry Division vient de débarquer ; en fin d’après-midi, le 357th Infantry Regiment se rassemble à l’est de Turqueville ; le Lieutenant Colonel John H. Mason, qui commande le 3rd Battalion, fait une reconnaissance afin de préparer l’attaque du lendemain à l’ouest du Merderet. Dans la nuit du 10 juin, la colonne du 357th IR avance avec difficulté à travers le labyrinthe des haies ; les positions du 325th GIR sont dépassées à 5h45. Mais à l’aube, l’ennemi est alerté, la progression est bloquée après le hameau du Motey, où les Allemands sont solidement retranchés ; les hommes du 1st Battalion se replient sur leur ligne de départ. Le 3rd Battalion poursuit l’assaut ; la L Company s’égare dans le bocage vers l’est. Il semble que les Allemands se soient retirés ; vers midi, les GI’s entrent dans Amfreville, désert ; ils sont bloqués au nord du bourg. Le poste de commandement est à peine installé que les Allemands lancent une contre-attaque qui provoque une certaine confusion ; le Battalion Executive, le Major Tom Kilday, organise la défense avec le seul renfort disponible : la G Company du 2nd Battalion, commandée par le Captain Bill Domries. En fin d’après-midi les Américains contrôlent Amfreville. © Sources : la 90th US Infantry Division de Didier Lodieu, Utah to Cherbourg CMH US Army, Normandie 1944 Magazine n°32

> Amfreville – Cauquigny – Monuments et vestiges