Ancinnes

(61 Orne) Monuments et vestiges

Ancinnes, monument lettrinePlaque général Leclerc Plaque en l’honneur du général Philippe Leclerc de Hauteclocque, chef de la 2e Division blindée française, qui libéra Ancinnes le vendredi 11 août 1944. Ancinnes était l’objectif du sous-groupement commandé par le commandant Jacques Massu. Le village est situé à la lisière ouest de la forêt de Perseigne. Les Allemands s’y étaient solidement retranchés avec plusieurs blindés de la 9. Panzer-Division. Les Français perdirent près d’une trentaine d’hommes, dont quatre tués ; la population paya un lourd tribut, cinq victimes civiles, dont un père de famille et ses trois enfants. Situation : sur le monument aux Morts situé derrière l’église

Monument soldats 2e D.B. Monument à la mémoire de quatre soldats de la 2e D.B., tombés pendant les combats pour la libération d’Ancinnes, le vendredi 11 août 1944. Gaston Fievet et Gilbert Gobillot, pilote et copilote du char léger M5 Poitou, du 1er escadron du 12e Régiment de Chasseurs d’Afrique, furent tués dans leur engin par l’obus d’un tank allemand, près du bois de Navrotte au sud du village. L’adjudant Léon Pagnoux et le sergent-chef Dominique Misoffe, de la 6e compagnie du 2e Régiment de Marche du Tchad, tombèrent sous les balles ennemies pour la conquête du village. Situation : rue d’Ancinette, 1 km au sud du village, vers Rouessé-Fontaine

> Ancinnes – La Libération