Argentan

(61 Orne) Monuments et vestiges

Argentan, monument lettrineMonument départemental à la Résistance Ce monument impressionnant n’est pas lié directement à la bataille de Normandie, car il est dédié à la mémoire des Résistants, fusillés, déportés et victimes de l’Allemagne nazie. Le rôle important de la Résistance française, avant et pendant la bataille, n’est plus à démontrer. Argentan fut un centre névralgique de la Résistance ornaise ; la Gestapo procéda dans la ville, le 17 mai 1944, à une opération au cours de laquelle furent arrêtés plusieurs chefs de réseaux. C’est environ 500 membres de la Résistance ornaise qui périrent pendant les années d’occupation. Le monument départemental de la Résistance fut inauguré le 29 septembre 1957. Il porte sur ses quatre faces la croix de Lorraine, qui fait le lien avec la France Libre et la 2e D.B. française, qui échoua dans sa tentative de libérer la ville le 13 août. Sur son socle, le sculpteur Pierre a représenté, sur la face nord, le combat des Résistants, et sur la face est, une allégorie de la Résistance ; la face sud est l’œuvre du sculpteur Godard, elle symbolise dramatiquement les martyrs de la Déportation. Situation : centre-ville, place du général Leclerc

> Argentan – La Libération