Baupte

(50 Manche) La Libération

Baupte, ville lettrineLe contact est établi avec les paras de la 101st Airborne Au cours d’une opération nocturne, le 13 juin à 5 heures, le 508th Parachute Infantry Regiment du Colonel Roy Lindquist s’empare du passage sur la Douve, à Beuzeville-la-Bastille. En fin de matinée, près du hameau de Francquetot, le 1st Battalion se heurte à la 2.Kompanie de la Panzer-Ersatz und Ausbildung-Abteilung 100, équipée de chars français ; les Allemands perdent cinq engins et se retirent. Le 1/508th atteint Coigny à 16h15. Les A et B Companies sécurisent le triangle Coigny-Houtteville-La Prieuré ; la A Co met hors de combat cinq nouveaux tanks français dans une embuscade. Le 3rd Battalion et la Headquarter Co s’établissent dans le triangle Taillefer-Pont Auny-Hottot, avec le PC du régiment à Taillefer. Le 2nd Battalion du Lieutenant Colonel Thomas Shanley poursuit vers Baupte ; vers 16 heures, après une préparation d’artillerie, les E et F Companies infligent de lourdes pertes à une formation ennemie puis pénètrent dans la localité. Au nord-est du village, après avoir détruit dix tanks et dispersé une compagnie ennemie, les Américains s’emparent d’un important dépôt de matériel et de carburant, avec une cinquantaine de véhicules. Le génie détruit un pont ferroviaire à l’ouest de Baupte et un ponceau à l’ouest de Hottot. Le contact est établi avec quelques paras de la 101st Airborne Division près de la voie ferrée, au hameau des Fèvres. Au même moment, dix kilomètres à l’est, Carentan est l’enjeu de féroces combats. Les Allemands reprennent la gare aux soldats de la 101st Airborne Division, mais l’arrivée du Combat Command A de la 2nd US Armored Division fait basculer le sort de la bataille, les SS et les Fallschirmjäger se replient en fin d’après-midi. Le 14 juin, à 7 heures, le 1/508th vient renforcer la défense ouest de Baupte ; en milieu de journée, le bataillon stoppe une puissante attaque allemande dans le secteur de Pont Auny. Le PC du régiment se déplace au Château Franquetot. Pendant la nuit, le 508th PIR retire ses forces de Baupte, à 22h30 le 1st Battalion rejoint Franquetot, à 23 heures le 2nd Battalion arrive à Coigny, excepté la D Co qui reste en couverture à l’ouest du village. Au sud-est, le 2/502nd PIR s’installe près d’Auvers. Le lendemain 15 juin, juste avant l’aube, une colonne cycliste de Landser est mise en déroute par un élément de la D Co du 2/508th, à l’ouest de Hottot. Le 508th PIR est progressivement relevé par le 507th PIR, le mouvement s’achève pendant la nuit suivante. © Source : 508th PIR After Action Report, Utah to Cherbourg CMH US Army, La bataille du Cotentin par Georges Bernage

> Baupte – Monuments et vestiges