Brévands

(50 Manche) La Libération

Brévands, ville lettrineLe Captain Shettle résiste pendant trois jours sur la Douve C’est l’heure H pour le 3rd Battalion du 506th Parachute Infantry Regiment en cette nuit du 6 juin. La Flak disperse les avions de transport C47, le parachutage éparpille les sticks entre Saint-Côme-du-Mont et Vierville. Sur La Drop zone D, à l’est d’Angoville-au-Plain, les Allemands sont aux aguets ; ils enflamment des bâtiments et lancent des fusées éclairantes. Dans les premières heures de l’opération, le 3/506 subit de lourdes pertes : une centaine de tués, dont le Lieutenant-Colonel Robert Wolverton et plusieurs officiers. Le Captain Charles Shettle, Staff Officer, prend le commandement et se met en route vers l’objectif. À 5 heures, ils sont une soixantaine à atteindre les ponts sur la Douve : le pont routier au lieu-dit Les Moulins et une passerelle en bois au lieu-dit Le Port. Sur l’autre rive, près de Brévands, les Américains détruisent trois postes de mitrailleuses avant de se replier ; les ponts sont minés. Une contre-attaque d’éléments du Grenadier-Regiment 914 est repoussée. L’absence de moyen de communication empêche d’informer le QG de la prise de l’objectif ; le lendemain, 7 juin, les ponts sont détruits par l’aviation américaine. Le 8 juin, les Screaming Eagles lancent une attaque générale, le Fallschirmjäger Regiment 6 se replie sur Carentan. Isolé, le Captain Shettle doit résister sur deux fronts ; un groupe de soldats allemands qui retraitait du secteur d’Utah vers les ponts, est anéanti dans une embuscade. Pendant la journée du 9 juin, la 101st Airborne Division prépare l’assaut sur Carentan. Face à Brévands, le 3/506 est relevé par le 327th Glider Infantry Regiment du Colonel George Wear. En trois jours, le groupe du Captain Shettle a mis hors de combat plus de 300 ennemis, pour seulement 28 pertes du côté américain. Le génie apporte des canots pour construire un pont flottant sur la Douve ; des patrouilles sont envoyées en reconnaissance sur la rive est. Dans la nuit du 9 au 10 juin, à 1h45, la C Company du 1st Battalion, commandée par le Captain Robert Galbraith, franchit en tête le cours d’eau. Sur l’autre rive, des explosions causent des pertes parmi les Américains, tirs « amis » trop courts, mines allemandes ? Néanmoins, vers 6 heures, les 1st et 2nd Battalions du 327th GIR sont de l’autre côté. Les Glidermen atteignent Brévands vers 6h30, juste après l’évacuation précipitée du village par l’ennemi. Ils découvrent que le cimetière est rempli de caisses de munitions ; ils rencontrent le maire de Brévands qui se plaint des Allemands, ces derniers ont saccagé l’église avant leur départ ; quelques hommes sont détachés pour remettre un peu d’ordre dans le lieu. © Sources : Normandie 1944 Magazine HS n°3, Utah to Cherbourg publié par le CMH US Army, Sky Riders – History of the 327 401 Glider Infantry par J. McDonough et R. Gardner

> Brévands – Monuments et vestiges