Brucheville – Carentan-les-Marais

(50 Manche) La Libération

Brucheville, ville lettrineLa sortie de plage n°1 est ouverte à Pouppeville Dans cette nuit du 5 au 6 juin, la Flak et les nuages bouleversent les plans de sauts sur la Drop Zone C, située entre Sainte-Marie-du-Mont et Hiesville. Le PC de la 101st US Airborne Division est installé à Hiesville. Après avoir regroupé le maximum de forces, le Major General Maxwell Taylor assigne les missions ; avec le Lieutenant Colonel Julian Ewell, chef du 3rd Battalion du 501st Parachute Infantry Regiment, il prend la tête d’une colonne qui se dirige vers Pouppeville. À Sainte-Marie-du-Mont, le combat s’engage dans l’obscurité. En arrivant devant Pouppeville, l’effectif du Lieutenant Colonel Ewell s’élève à environ 150 hommes. Le hameau est tenu par une soixantaine de soldats du Grenadier-Regiment 1058 ; après plusieurs heures de résistance, les Allemands se rendent ; vers midi, la sortie de plage n°1 est ouverte. Depuis 6h40, les Américains débarquent sur Utah Beach, le génie dégage les obstacles et aménage des sorties de plage. Les troupes s’engagent dans les passages au milieu de la zone inondée. Le 2nd Battalion du 8th Infantry Regiment fait jonction avec les paras américains à Pouppeville. Pendant ce temps, le Major Friedrich von der Heydte, qui commande le Fallschirmjäger Regiment 6, perd un temps précieux à rassembler ses troupes, car il manque de véhicules de transport. Vers 18 heures seulement, le 1er bataillon du Hauptmann Emil Preikschat contre-attaque ; à la tombée de la nuit, les Allemands atteignent Vierville. À l’aube du 7 juin, les Screaming Eagles contrôlent Sainte-Marie-du-Mont ; vers 14 heures, ils voient arriver les fantassins du 8th IR et les Sherman du 70th Tank Battalion, les Normands acclament leurs libérateurs. Au sud, Vierville est âprement disputé ; le village est pris par le 1/506th vers 8h30, puis reperdu en milieu de matinée ; le 2/506th du Lieutenant Colonel Robert Strayer est engagé à son tour. Un combat féroce s’engage dans les rues du bourg, les Fallschirmjäger cèdent face aux Sherman de la A Company du 746th Tank Battalion. Menacé d’encerclement, les Diables verts se replient à travers les marais ; vers 16 heures, en vue de l’écluse de La Barquette, ils tombent dans un piège tendu par le Colonel Howard Johnson, le I./FJR 6 est anéanti. Le secteur de Sainte-Marie-du-Mont et de Brucheville est sécurisé ; le 8 juin, quelques groupes isolés de soldats allemands refluant des plages et tentant de franchir la Douve sont éliminés. © Sources : Utah Beach par Georges Bernage et Dominique François, Normandie 1944 Magazine n°32, Utah Beach to Cherbourg publié par le CMH US Army

> Brucheville – Monuments et vestiges