Carentan-les-Marais

(50 Manche) La Libération

Carentan, ville lettrineLe Fallschirmjäger Regiment 6 retranché dans Carentan Après quatre jours de durs combats depuis le Jour J, la 101st US Airborne est aux portes de Carentan ; le Fallschirmjäger Regiment 6 est retranché dans la ville. Le 10 juin, le Major von der Heydte organise la défense en plaçant ses deux bataillons restants aux points clés : le III./6 à l’ouest face à la N13, le II./6 au nord et à l’est, et enfin au sud, le III./1058 de la 91. Luftlande-Division et l’Ost-Battalion 439 ; le PC du régiment est déplacé près de Cantepie. Le 11 juin peu avant le jour, côté ouest, l’artillerie américaine étend un écran fumigène ; le Lieutenant-Colonel Robert Cole lance la charge du 3/502nd Parachute Infantry Regiment, il s’empare de la ferme Ingouf, près du canal, où était situé le PC du III./6. Les paras allemands reculent pied à pied et contre-attaquent même à Pommenauque. Le 1/502nd arrive en renfort ; le Lieutenant-Colonel Patrick Cassidy tente de percer directement vers Carentan, en vain, il en profite pour consolider les positions. En début d’après-midi, les Jäger lancent un violent assaut, un début de panique surgit dans les rangs américains, mais à la ferme Ingouf et au « carré de choux », les Screaming Eagles tiennent bon. Le 3/502nd est relevé par le 506th PIR du Colonel Robert Sink. Coté nord-est, à l’aube, un groupement du 327th Glider Infantry Regiment progresse de part et d’autre du bassin à flot ; il est stoppé à 500 mètres de l’objectif. En milieu d’après-midi, face au niveau des pertes et au manque de munitions, le Major von der Heydte décide un repli des restes du Fallschirmjäger Regiment 6 hors de Carentan pendant la nuit suivante. En retournant à son PC, le Major rencontre le chef de la 17. SS-Panzergrenadier-Division, qui lui annonce qu’il doit tenir Carentan en attendant la montée en ligne de la division, trop tard… Vers 20 heures, près de Catz, se déroule une conférence d’état-major, le Lieutenant General Courtney Hodges, Deputy Commander de la 1st US Army, est présent, preuve de l’importance de l’enjeu. Le lendemain 12 juin, le 501st PIR lance un assaut nocturne et s’empare de la colline 30 au sud de Carentan ; la jonction est établie avec le 506th PIR qui est arrivé par l’ouest. Le 2/506th entre dans Carentan par le sud-ouest. À 6 heures, la A Co du 401st GIR, commandée par le Captain Eldridge Naugher, s’élance par le bassin à flot ; vers 7h30, elle rejoint, place de la République, les hommes du 2/506th ; les paras Allemands n’opposent qu’une faible résistance, sauf dans le secteur de la gare, où ils se battent jusqu’au bout face à la E Co du Captain Richard Winters. Carentan est verrouillé, mais la ville a subi de gros dommages dûs aux combats et aux bombardements. © Sources : Normandie 1944 Magazine HS n°3, 39/45 Historica Les héros de Carentan n°95, Utah to Cherbourg publié par le CMH US Army

Carentan – Monuments et vestiges