Cartigny-l’Épinay

(14 Calvados) La Libération

Cartigny-l'Épinay, ville lettrineLe Lieutenant Colonel Warfield tombe parmi ses soldats À J + 2, la tête de pont américaine entre dans sa phase d’expansion. Le jeudi 8 juin, la 29th US Infantry Division se dirige vers l’ouest afin de sécuriser la zone entre la côte et la Nationale 13. Le General Charles Gerhardt ordonne au Colonel Eugene Slappey d’avancer vers le sud-ouest, et de franchir la zone marécageuse de l’Aure avec son 115th Infantry Regiment. En milieu d’après-midi, le 3rd Battalion du 115th IR atteint Canchy, le 1/115th est dans le secteur d’Ecrammeville, le 2/115th s’arrête à Longueville. L’ennemi semble s’être retiré précipitamment au sud de l’Aure. Le Colonel Slappey envoie un groupe en reconnaissance. Le Lieutenant Kermit Miller, de la E Company du 2nd Battalion, s’engage dans les marécages à 17h30. Il fait nuit quand la troupe débouche en vue de Colombières ; après un bref combat, les Américains neutralisent une faible garnison. Le Lieutenant Miller rejoint ses lignes à l’aube du lendemain, avec des renseignements et des prisonniers. Le 121st Engineer Combat Battalion entreprend la construction d’une passerelle flottante, tandis que le 254th ECB rétablit les ponts sur l’unique route franchissant le marais, pour les véhicules. En tête, le 3/115th s’engage lentement sur le passage, puis le 2/115th suit peu avant midi ; le 1/115th traverse le dernier. La progression est à peine freinée par quelques éléments retardateurs, hormis le 1/115th qui est accroché à Bricqueville ; à l’évidence les Allemands poursuivent leur mouvement de retraite. Le 3/115th du Major Victor Gillespie bivouaque pour la nuit au hameau de La Folie. Le 2/115th marche encore, il est presque trois heures, les GI’s sont épuisés ; enfin, le Lieutenant Colonel William Warfield stoppe la longue colonne au hameau du Carrefour, à un kilomètre au nord de Cartigny-l’Épinay. Brusquement, les hommes sont à peine allongés, qu’arrivant du nord, une colonne d’unités diverses de la 352.Infanterie-Division surprend le campement ; le combat s’engage aussitôt, très violent ; les Américains sont surpris, c’est un massacre, le Lieutenant Colonel Warfield est tué avec une cinquantaine de ses soldats. Le General Gerhardt est au PC du 115th IR, près de Colombières, quand arrivent les premiers rescapés. Le lendemain matin, samedi 10 juin, le chef de la 29th US ID se rend sur les lieux du carnage ; il nomme le Lieutenant Colonel Arthur Sheppe à la tête du 2/115th, et intègre une centaine de « remplaçants ». Le bataillon reprend la même route vers Cartigny-l’Épinay, des ambulances ont auparavant retiré les corps de leurs camarades. Le dimanche 11 juin, dans la matinée, le 115th IR atteint l’Elle. © Sources : Beyond the Beachhead the 29th Infantry Division in Normandy par Joseph Balkoski, 39-45 Magazine Historica n°68

> Cartigny-l’Épinay – Monuments et vestiges