Cerisy-la-Salle

(50 Manche) La Libération

Cerisy-la-Salle, ville lettrineLes Allemands tentent de ralentir la poussée des blindés américains Au soir du mardi 25 juillet, les objectifs initiaux de l’opération Cobra ne sont pas atteints ; mais la ligne de résistance principale ennemie est brisée, le Major General Joseph Collins, chef du VII US Corps, décide de lancer les blindés le lendemain matin. Devant la gravité de la situation, le General Dietrich von Choltitz, chef du LXXXIV. Armeekorps, mobilise ses maigres réserves : un régiment de la 353. Infanterie-Division, stationné près de Hauteville-la-Guichard, et un reliquat de la 275. Infanterie-Division, à Canisy, sont dirigés vers La Chapelle-en-Juger. La journée du lendemain ne voit pas encore la percée décisive, la 2nd Armored Division s’est enfoncé d’une douzaine de kilomètres dans le front allemand, mais Marigny n’est pas pris. Le Major General Collins engage de nouvelles forces blindées sur le champ de bataille. Le jeudi 27 juillet, à l’aube, le Combat Command A de la 3rd Armored Division et un bataillon motorisé du 26th Infantry Regiment s’élancent en une longue colonne, contournant par la gauche Marigny, dont le 38th Infantry Regiment vient de s’emparer. Au sud de la ville, la Task Force X perd quatre Sherman dans la manœuvre de débordement du carrefour du Poteau, occupé par l’ennemi ; le 12th IR est chargé de neutraliser l’opposition. Deux kilomètres plus loin, les Américains sont à nouveau bloqués devant la voie ferrée Coutances Saint-Lô, à Carantilly, par une ligne d’antichars et de Panzer. Ces ralentissements provoquent un énorme embouteillage à l’arrière. En fin de journée, les défenseurs ennemis sont enfin repoussés, le CCA fait halte. Dans le mouvement de faux qui doit l’amener au sud de Coutances, le Brigadier General Doyle Hickey doit contrôler sur sa route, deux hauteurs à Cerisy-la-Salle et Montpinchon. Le lendemain 28 juillet, il peut déployer le CCA, une Task Force affronte une poche de résistance près de Savigny. Afin de garder ouvert le couloir de repli du LXXXIV. Armeekorps, les Allemands tentent de ralentir la poussée des blindés américains à l’est de Coutances. Quelques canons d’assaut et une poignée de grenadiers de la 17. SS Panzer-Grenadier Division tiennent les hauteurs de Cerisy et Montpinchon ; malgré l’appui de l’aviation, les assauts américains n’aboutissent pas, la nuit tombe. Le lendemain matin, samedi 29 juillet, lorsque le CCA relance l’attaque, les Allemands ont disparu, dans l’obscurité ils se sont repliés vers le sud. Pendant l’après-midi, la Task Force X sécurise le terrain à Cerisy-la-Salle et Montpinchon ; la Task Force Y poursuit vers la Nationale Coutances Lengronne. © Sources : Breakout and Pursuit par Martin Blumenson, Fighting The Breakout par David C. Isby, History of The 36th Armored Infantry Regiment

> Cerisy-la-Salle – Monuments et vestiges