Colombières

(14 Calvados) La Libération

Colombières, ville lettrineCoup de main du Lieutenant Miller sur Colombières À J + 2, la tête de pont américaine entre dans sa phase d’expansion. Le jeudi 8 juin, la 29th US Infantry Division se dirige vers l’ouest afin de sécuriser la zone entre la côte et la Nationale 13. Le Major General Charles Gerhardt ordonne au Colonel Eugene Slappey d’avancer vers le sud-ouest, et de franchir la zone marécageuse de l’Aure avec son 115th Infantry Regiment. En milieu d’après-midi, le 3rd Battalion du 115th IR atteint Canchy, le 1/115th s’arrête dans le secteur d’Ecrammeville, le 2/115th est à Longueville. Le Colonel Slappey envoie une reconnaissance au sud de l’Aure. Le Lieutenant Kermit Miller prend la tête d’un groupe de vingt-huit hommes de la E Company du 2nd Battalion. La colonne quitte Longueville à 17h30, puis s’engage dans les marécages. Une barque permet de franchir l’Aure, puis la marche devient difficile et fatigante dans la fange malodorante. Il fait nuit quand la troupe débouche en vue de Colombières, il est environ 23 heures. Les Américains neutralisent quelques sentinelles ; une Normande leur fournit de précieuses indications qui leur permettent de situer le PC ennemi. Les GI’s lancent un raid éclair, plusieurs véhicules surgissent, ils sont criblés de balles ; lorsque les tirs cessent, dix-neuf Allemands ont été tués, dix-sept autres sont prisonniers ; trois GI’s sont blessés, l’un d’eux est soigné par un médecin allemand. Le Lieutenant Miller transmet aussitôt ses renseignements par radio à ses supérieurs ; l’escouade épuisée passe la nuit dans une grange. Le lendemain, à l’aube, le groupe rejoint ses lignes avec les prisonniers. Dès la nuit, le 121st Engineer Combat Battalion a entrepris la construction d’une passerelle flottante, tandis que le 254th ECB rétablissait les ponts sur l’unique route franchissant le marais, pour les véhicules. Le vendredi 9 juin, à 9h30, le 3/115th IR du Major Victor Gillespie s’engage lentement sur le passage ; deux heures après, les soldats pénètrent dans Colombières évacué par les Allemands. Les épaves et les cadavres ennemis du combat de la veille sont encore là. Le 2/115th traverse à son tour peu avant midi, le 1/115th suit en dernier. La progression se poursuit, elle est à peine freinée par quelques éléments retardateurs, hormis le 1/115th qui est accroché à Bricqueville ; à l’évidence les Allemands poursuivent leur mouvement de retraite. Le Lieutenant Miller n’eut pas le temps de recevoir sa décoration pour son action à Colombières, il fut tué le lendemain. © Beyond the Beachhead the 29th Infantry Division in Normandy par Joseph Balkoski, 39-45 Magazine Historica n°68, The Americans at Normandy par John C. McManus

> Colombières – Monuments et vestiges