Condé-sur-Vire

(50 Manche) La Libération

Condé-sur-Vire, ville lettrineLes ténèbres sont illuminées par les fusées de la Luftwaffe L’opération Cobra débute dans la matinée du 25 juillet, d’énormes moyens sont engagés pour mettre fin à « l’enlisement » de la 1st US Army. À l’est de la Vire, de Saint-Lô jusqu’au secteur de la 2nd British Army, deux corps d’armée américains sont chargés de fixer le II. Fallschirm-Korps. Le lendemain, dans le secteur du V US Corps, la 2nd Infantry Division a pour objectif la ligne de crête qui culmine à Saint-Jean-des-Baisants. Le mercredi 27 juillet, c’est au tour du XIX US Corps du General Charles Corlett ; dans le secteur de Saint-Lô, la 35th US Infantry Division, commandée par le Major General Paul Baade entre en action. Le 134th Infantry Regiment du Colonel Butler Miltonberger reçoit l’ordre d’attaque. Le 3rd Battalion en tête, la colonne traverse les ruines de Saint-Lô. Les blindés de soutien de la A Company du 737th Tank Battalion sont bloqués par les amas de gravats, et doivent attendre le dégagement d’un passage par le génie. Après une progression sud-ouest, les Américains obliquent vers la gauche le long de la Vire. L’assaut démarre à 15 heures contre les premiers avants postes, tenus par des restes de la 352. Infanterie-Division ; premières pertes et premiers prisonniers. Le 1st Battalion du 134th IR s’élance à 18 heures sur le flanc gauche ; le soleil est couché quand les GI’s atteignent la cote 101 à Saint-Thomas-de-Saint-Lô ; les unités se retrouvent isolées et se retranchent pour la nuit. Les ténèbres sont illuminées par les fusées éclairantes des avions de la Luftwaffe. La progression reprend le lendemain matin à 10 heures. Le 3/134th progresse de part et d’autre de la petite route de Sainte-Suzanne-sur-Vire, face à une faible résistance. Le 1st Battalion rencontre plus de difficultés sur l’axe de la Route Nationale vers Torigni-sur-Vire, et perd le contact avec son voisin. Le 2nd Battalion arrive en renfort et s’intercale entre les 3rd et 1st Battalions ; la F Company est sérieusement accrochée par l’ennemi, le Captain Joseph Scully est tué par un éclat de mortier. En fin de journée, les Américains sont en position favorable sur la hauteur qui domine Condé-sur-Vire. Le lendemain matin, vendredi 29 juillet, le 3rd Battalion tente d’établir le contact avec les soldats de la 30th ID, sur la rive opposée de la Vire. Les GI’s pénètrent dans la ville, les Allemands se sont repliés, hormis les habituels snipers ; un blindé isolé est détruit, l’équipage qui s’était réfugié dans l’église est capturé. L’heure de la libération a sonnée pour les habitants de Condé-sur-Vire. © Sources : Breakout and Pursuit par Martin Blumenson, 134th Infantry Regiment Combat History

> Condé-sur-Vire – Monuments et vestiges