La Chapelle-en-Juger – Thèreval

(50 Manche) La Libération

La Chapelle-en-Juger, ville lettrineLe Major General Collins décide de lancer les blindés C’est environ 4200 tonnes de bombes qui s’abattent sur un rectangle de dix-huit kilomètres carrés, dont le village de La Chapelle-en-Juger est le centre. Après l’annulation de la veille, l’opération Cobra démarre le mardi 25 juillet. Malheureusement, quelques bombes tombent encore accidentellement sur les troupes américaines, causant encore 600 pertes dont une centaine de tués. L’assaut terrestre débute en fin de matinée. Deux divisions doivent sécuriser les flancs du « couloir », la 9th US Infantry Division à droite et la 30th US Infantry Division à gauche. La 9th ID commence à progresser sur l’axe de la route de Marigny ; chaque unité a un objectif précis. La progression est lente et prudente, à la tombée de la nuit, le 47th Infantry Regiment a dépassé la route de Périers d’un kilomètre jusqu’à Montreuil-sur-Lozon. Au centre, la 4th ID du Major General Raymond Barton n’engage qu’un régiment ; le 8th IR du Colonel James Rodwell s’élance avec deux bataillons de front. Alors que le premier progresse sans grande opposition, le second doit neutraliser deux points de résistance ennemis avec l’appui des chars. Au soir, le 8th IR est à proximité de La Chapelle-en-Juger, des patrouilles entrent dans la ville puis se retirent. La 30th ID ouvre la route de Saint-Gilles et couvre l’aile gauche, le 119th IR s’empare d’Hébécrevon à la nuit tombée. A la fin de cette journée, ni Marigny, ni Saint-Gilles ne sont pris, mais la ligne de résistance principale ennemie est en pleine décomposition ; à 17h45, le Major General Joseph Collins, chef du VII US Corps, décide de lancer les blindés le lendemain matin. Le General Dietrich von Choltitz, chef du LXXXIV. Armeekorps, ne peut plus communiquer avec ses troupes ; mais la gravité de la situation est évidente, il engage ses réserves, un régiment de la 353. Infanterie-Division, stationné près de Hauteville-la-Guichard, et un reste de la 275. Infanterie-Division, à Canisy, sont dirigés vers La Chapelle-en-Juger, épicentre des combats. Sous le couvert de l’artillerie, la 9th ID avance encore d’un kilomètre vers Marigny, puis s’écarte de la route pour laisser le passage au CCB de la 3rd Armored Division. Le 8th IR pénètre dans La Chapelle-en-Juger, très endommagé par les bombardements ; les GI’s contrôlent le carrefour de la route de Saint-Lô, puis poursuivent vers le sud. Les renforts du General von Choltitz n’atteindront pas La Chapelle-en-Juger, stoppés par les Américains et cloués au sol par les avions de la 9th US Air Force. © Sources : Breakout and Pursuit par Martin Blumenson, Cobra par G. Bernage et G. Cadel, Fighting The Breakout par David C. Isby

> La Chapelle-en-Juger – Monuments et vestiges