Amfreville

(50 Manche) La Libération

Amfreville (Manche), ville lettrineLa 82nd US Airborne Division tient la tête de pont Le 9 juin 1944, le Major-General Matthew Ridgway donne l’ordre au 325th Glider Infantry Regiment de prendre Amfreville, et d’établir une tête de pont sur la rive ouest du Merderet. Dans la nuit, les parachutistes du Colonel Harry Lewis franchissent la zone marécageuse ; mais l’attaque s’enlise puis tourne à la déroute. Le Colonel George Millet, chef du 507th Parachute Infantry Regiment, est fait prisonnier avec de nombreux parachutistes en tentant de faire jonction avec le Lieutenant-Colonel Charles Timmes, qui était assiégé dans un verger à l’est d’Amfreville depuis le 6 juin. Dans la journée, le Brigadier-General James Gavin lance une attaque décisive à partir de La Fière, Cauquigny est pris. Le Capitaine Robert Rae et un groupe de paras du 507th Parachute Infantry Regiment atteignent le hameau du Motey au sud d’Amfreville. La tête de pont à l’ouest du Merderet est consolidée. Dans la nuit du 9 au 10 juin, la 90th US Infantry Division débarquée à Utah Beach arrive par La Fière, et relève les paras de la 82nd US Airborne Division. Amfreville est libérée dans cette offensive. ©

> Amfreville – Monuments et vestiges