Anguerny

(14 Calvados) La Libération

Anguerny, ville lettrineDure journée pour le Queen’s Own Rifles Le 6 juin 1944, la 8th Brigade de la 3rd Canadian Infantry Division débarque sur Juno Beach. Le Queen’s Own Rifles of Canada Regiment subit de lourdes pertes devant Bernières-sur-Mer. À 9 heures, les « Queen’s » sont rejoints dans Bernières-sur-Mer par les Canadiens Français du Régiment de la Chaudière. Renforcés par les chars du Fort Garry Horse, les « Queen’s » atteignent Anguerny vers 17 h 30 et s’y installent en défensive. En milieu d’après-midi, ordres et contre ordres se succèdent, le General Erich Marcks qui commande le LXXXIV Armee Korps ordonne à la 21. Panzer-Division de contre attaquer au nord de Caen. Une première attaque est stoppée par les Britanniques sur la crête de Périers-sur-le-Dan. Une deuxième attaque est également bloquée au sud de Mathieu par les antichars et les blindés du Staffordshire Yeomanry. Une troisième tentative du Kampfgruppe Rauch, qui passe plus à l’ouest par Mathieu, réussit à atteindre la côte à Luc-sur-Mer vers 19 heures. Par crainte d’être coupé de leurs arrières, les Allemands se replient. Au soir du 6 juin, la 8th Brigade du Brigadier Kenneth Blackader et des éléments de la 9th Brigade du Brigadier Douglas Cunningham tiennent Anguerny et Anisy. Mathieu est libéré le lendemain, 7 juin, par le 1st Battalion King’s Own Scottish Borderers. ©

> Anguerny – Monuments et vestiges