Annebault

(14 Calvados) La Libération

Annebault, ville lettrineLe dernier verrou sur la route de Pont-l’Évêque À 4h30 le 21 août, les soldats britanniques des N°41 et 48 Commandos entrent dans Dozulé sans rencontrer de résistance, les Allemands sont partis la veille ; il pleut, mais les maisons en feu crépitent et rougeoient ; incendie dû à l’artillerie de l’un des camps ou allumé par l’ennemi ? Les entrées sont verrouillées, des patrouilles sont menées dans les vergers au nord et au sud. Après l’arrivée de quelques renforts d’Angleterre, le 8th Parachute Battalion du Lieutenant-Colonel Alastair Pearson reçoit l’ordre d’avancer vers Annebault, la C Company est placée en tête ; les reconnaissances indiquent que des éléments de la 346.Infanterie-Division occupent la ville en force. Pendant la traversée de Dozulé, l’artillerie ennemie se manifeste. En début d’après-midi, vers le hameau du Bourg, le feu s’intensifie, les parachutistes subissent pour la première fois un tir de Nebelwerfer, une fusée tombe sur la section de transmission du quartier général, tuant cinq hommes et en blessant six autres. Devant le carrefour d’Annebault l’avance est stoppée ; le Lieutenant-Colonel Pearson déploie ses trois compagnies dans une manœuvre d’enveloppement de la ville ; le 9th Parachute Battalion tente de déborder par le flanc gauche. Les combats sont durs, les liaisons radio sont mauvaises et la configuration du terrain limite le soutien de l’artillerie. À la A Company, le Captain Charles Shoppee mène un assaut contre une position de mitrailleuses et la neutralise, faisant quinze prisonniers ; il sera décoré plus tard de la Military Cross. Vers 21 heures la situation tourne à l’avantage des Britanniques, la C Company bloque la route nord, la B Company barre l’axe sud et la A Company verrouille l’issue à l’est ; la résistance ennemie est brisée à Annebault avec des pertes relativement légères, une cinquantaine de prisonniers sont envoyés à l’arrière. Pendant la nuit, la 5th Parachute Brigade se regroupe pour avancer vers Pont-l’Évêque dès l’aube. © Sources : Opération Paddle par Eddy Florentin, War Diary 8th Parachute Battalion

> Annebault – Monuments et vestiges