Arromanches-les-Bains

(14 Calvados) La libération

Arromanches-les-Bains, ville lettrinePremière journée de bataille coûteuse pour les Hampshires et les Dorsets Après un débarquement difficile sur Jig Beach, les soldats du 1st Battalion Hampshire Regiment entrent dans Asnelles vers midi ; le Major David Warren a pris la tête du bataillon après la blessure du Lieutenant-Colonel David Nelson-Smith. Le 1st Battalion Dorsetshire Regiment, commandé par le Lieutenant-Colonel E. Norie, se regroupe vers 10 heures au hameau des Roquettes. Deux sections de la C Company du Dorset et de la B Company du Hampshire neutralisent les derniers Allemands, retranchés dans les maisons d’Asnelles. Vers 17 heures, après une résistance acharnée face au Hampshire Regiment, trente soldats Allemands capitulent au WN 37 ; le WN 38, à l’extrémité du Hamel, tombe à son tour. De son côté, à 14 heures, le Dorset Regiment prend d’assaut une position ennemie, camouflée sur une colline boisée au Point 54, au sud de Saint-Côme-de-Fresné. Trois cent mètres à l’ouest du Point 54, la D Company subit des pertes en s’emparant du WN 40b. L’objectif suivant est le WN 40 au Puits d’Hérode, une solide position située sur le versant est du plateau d’Arromanches. Le Lieutenant-Colonel Norie confie la mission à la A Coy qui vient d’arriver, elle est soutenue par une compagnie de Sherman du B Squadron du Sherwood Rangers et les Sexton du 90th Field Regiment RA. À 17 heures, les assaillants obtiennent la reddition de quarante Allemands du Grenadier-Regiment 916. Sur la côte, vers 15 heures, la D Coy du Hampshire Regt, commandée par le Major John Littlejohns, neutralise les deux casemates du WN 39, situé tout près du village de Saint-Côme-de-Fresné. Sur le plateau, la Kriegsmarine a installé une base radar codée Stützpunkt Arromanches ; la garnison de marins n’oppose qu’une faible résistance face à la D Coy du Major Littlejohns. Le feu de la Bombardment Force K est déclenché sur Arromanches et ses points fortifiés. Le WN 43, situé sur le versant ouest du plateau, est pris rapidement vers 20 heures, une partie de la garnison l’ayant déjà évacué ; avant la nuit, la D Coy s’empare du WN 44, sur le versant opposé. Arromanches-les-Bains est sécurisé et libéré. Cette première journée de bataille a coûté 85 tués et 216 blessés aux Hampshires et aux Dorsets. © Sources : Gold Juno Sword de Georges Bernage, Gold Beach de Simon Trew, 1st Bn Dorsetshire Regt War Diary UK National Archives

> Arromanches-les-Bains – Monuments et vestiges > Arromanches-les-Bains – musée > Arromanches-les-Bains – musée > Arromanches-les-Bains – musée