Banneville-la-Campagne

(14 Calvados) La Libération

Banneville-la-Campagne, ville lettrineL’opération Goodwood libère la cité normande Les Américains subissent des pertes terribles début juillet en Normandie, près de 40 000 hommes sont mis hors de combat en une semaine dans le secteur de Saint-Lô. Des critiques apparaissent dans le commandement allié sur « l’inaction » du General Bernard Montgomery dans le secteur de Caen. Montgomery poursuit sa stratégie; le 10 juillet, il réunit ses généraux d’armées, Bradley, Dempsey et Crerar, et expose son plan baptisé Goodwood. Il obtient un support maximum de l’artillerie, de l’aviation et de la marine. Le 18 juillet, les premières lignes allemandes sont pulvérisées. Au sud de Banneville-la-Campagne une section de chars Tigre de la Schwere Panzer-Abteilung 503, commandée par le Leutnant Freiherr von Rosen, subit le bombardement de plein fouet. Les Tigre explosent et sont retournés comme des jouets par le souffle des bombes ; les Allemands réussissent à remettre en état huit chars qui vont stopper les blindés anglais. Dans l’après-midi, le General Montgomery expédie à Londres un message exagérément optimiste et erroné. Au soir du 18 juillet, Banneville-la-Campagne est libérée par les blindés de la Guards Armoured Division. ©

 > Banneville-la-Campagne – Cimetière

Chargement
Centrer
Circulation
A vélo
Transports