Bazenville

(14 Calvados) La Libération

Bazenville, ville lettrineLa contre-attaque avortée du Kampfgruppe Meyer En début d’après-midi, ce 6 juin, la 69th Infantry Brigade progresse vers Villiers-le-Sec, menée par le 5th Battalion East Yorkshire Regiment, suivie du 7th Battalion Green Howards. La C Company du 6th Green Howards s’empare du PC du II./Artillerie-Regiment 1716, situé au château de Maronnes au nord de Bazenville. La 151st Infantry Brigade, commandée par le Brigadier Ronald Henry Senior, débarque en renfort sur King Beach. Chaque bataillon forme une colonne mobile de tête qui se met en route, en suivant l’itinéraire de la 69th Brigade. Dans l’après-midi, le Brigadier Senior part en jeep avec son officier des Renseignements afin de se rendre compte des opérations ; brusquement, tout contact est perdu avec l’officier alors qu’il doit se trouver près de Bazenville, est-il tombé dans une embuscade ennemie ? Le Brigadier est porté manquant. Les Allemands engagent toutes leurs réserves mobiles. À 3 heures du matin, le Kampfgruppe Meyer, stationné au sud de Bayeux, a reçu l’ordre de se diriger vers le sud de Carentan ; six heures plus tard, le General der Artillerie Erick Marcks, chef du LXXXIV.Armee-Korps, ordonne à l’Oberstleutnant Karl Meyer de faire demi-tour pour contre-attaquer en urgence dans le secteur de Crépon ; le Kampfgruppe perd le I./ Grenadier-Regiment 915 qui est envoyé vers Omaha Beach. Les véhicules de la colonne du Kampfgruppe Meyer s’étirent sur les routes, harcelés par les chasseurs alliés. L’Oberstleutnant Meyer est informé qu’il aura l’appui des dix canons d’assaut de la Panzerjäger-Abteilung 352. Vers 16 heures, les éléments de pointe du Kampfgruppe arrivent dans leur zone de rassemblement entre Bazenville et Villiers-le-Sec ; ils sont aussitôt attaqués par les colonnes mobiles des 5th East Yorkshire et 6th Green Howards le Füsilier-Battalion 352 est chassé de Villiers-le-Sec où il venait juste d’entrer ; les combats sont violents, le commandant du 5th East Yorkshire, le Lieutenant-Colonel G.W. White, est blessé. Le  4th/7th Royal Dragoon Guards perd six Sherman, détruisant quatre canons d’assaut ennemis. Les Allemands subissent de lourdes pertes et se replient, l’Oberstleutnant Meyer est tué. Le lendemain 7 juin vers 18 heures, une poche composée d’environ deux-cent Allemands du Kampfgruppe Meyer est réduite dans le secteur de Bazenville ; le chef de la 151st Brigade, qui avait été porté manquant la veille dans ce secteur, réapparait, blessé, il est évacué. © Sources : Gold Beach de Simon Trew, Intelligence War Diary 5th Bn East Yorkshire Regt, The German Army at D-Day par David C. Isby

> Bazenville – Monuments et vestiges