Biville

(50 Manche) La Libération

Biville, ville lettrineLe 9th US Infantry Division aux portes de Cherbourg Le 19 juin, le VIIth US Corps lance l’offensive sur Cherbourg. Sur l’aile ouest, l’objectif de la 9th US Infantry Division est une ligne de hauteurs entre Saint-Germain-le-Gaillard et Rauville-la-Bigot. Face aux Américains, des éléments des 77. et 243. Infanterie-Divisionen. Bricquebec est libéré vers 7h et, peu après midi, la mission est remplie sans opposition notable. L’avance rapide risquant de mettre en danger le flanc droit, le Major-General Manton Eddy obtient l’appui du 4th Cavalry Group. Le 39th Infantry Regiment approche de Saint Christophe-du-Foc, le 60th Infantry Regiment est à Helleville après avoir pris contact avec les FFI aux Pieux. Le plan final doit permettre de s’emparer de positions clés avant l’assaut final de Cherbourg et simultanément d’isoler la péninsule de La Hague ; à cette fin, la cote 170, à l’est du Haut Biville, doit être prise. Le 20 juin, le 60th Infantry Regiment progresse facilement, les Américains traversent Vasteville ; à la mi journée, Biville est dans la zone libérée, le 3rd Battalion subit quelques tirs de l’artillerie allemande avant d’occuper la cote 170. © United States War Department’s Historical Division Center of Military History Army Washington, D.C. – Première victoire en Normandie, Heimdal Historica 1990

> Biville – Monuments et vestiges