Bourguébus

(14 Calvados) La Libération

Bourguébus, ville lettrineLa 11th Armoured Division perce les défenses allemandes Mi-juillet 1944, le Haut commandement allemand sait qu’une importante offensive va être déclenchée à l’est de Caen. Le 18 à l’aube, les bombardiers alliés écrasent les premières lignes allemandes. La 11th Armoured Division du Major-General Roberts attaque à 8h. Les chars de la 29th Armoured Brigade franchissent la voie ferrée Caen/Troarn, puis la N13 ; en passant à l’est de Cagny le C Squadron du 2nd Fife and Forfar Yeomanry perd presque tous ses chars. Le Mesnil Frementel est pris en milieu de matinée. Le 2nd FFY subit des tirs d’antichars postés à Frénouville, et est stoppé net devant Bourguébus par les 88 mm allemands ; en début d’après-midi le 23rd Hussars échoue au même endroit. La situation est critique lorsqu’un bataillon du 1.Panzer-Regiment de la Leibstandarte Adolph Hitler contre attaque, les Britanniques reculent avec des pertes sévères. Au soir du 18 juillet la 11th Armoured Division a perdu plus de 120 chars. Le 19, l’attaque reprend, Soliers est pris. À 17h les Cromwell du 5th Royal Tank Regiment attaquent la crête de Bourguébus, mais les Panzergrenadiers de la Leibstandarte et les Tigre du 503.Schwere-Panzer-Abteilung les repoussent encore. Le 20 juillet à l’aube, le B Squadron entre dans Bourguébus, où il détruit un Tigre. Le bourg est enfin libéré mais reste sous le feu de l’artillerie allemande. ©

> Bourguébus – Monuments et vestiges

Chargement
Centrer
Circulation
A vélo
Transports