Bréel

(61 Orne) La Libération

Bréel, ville lettrineAprès le Noireau, combats d’arrière-garde sur la Rouvre Sur le front ouest de la poche de falaise, le 15 août, au terme de l’opération Blackwater, la 43rd « Wessex » Infantry Division franchit le Noireau à Condé-sur-Noireau et libère Berjou. Le 16, la 11th Armored Division entre dans Flers. Devant la chute imminente de Falaise, le generalfeldmarschall Günther von Kluge ordonne le repli immédiat de la 7.Armee et du Panzergruppe Eberbach au delà de l’Orne. À l’est de Flers, la défense repose sur le II. Fallschim-Korps, avec son poste de commandement près de Sainte-Honorine-la-Chardonne. Les 9. et 10. SS-Panzer-Division se retirent vers Putanges, via Notre-Dame-des-Rochers. Le 17 août, la 11th Armoured Division progresse en deux colonnes composées de blindés et d’infanterie ; l’objectif de la première est Putanges, via Athis-de-l’Orne et Notre-Dame-du-Rocher ; la seconde, parallèle et huit kilomètres plus au sud, part de Flers en direction de Briouze. Lors du franchissement de la Rouvre, au lieu-dit Le Pont Huan, le 3rd Battalion Monmouthshire Regiment subit 25 pertes, le 2nd Fife and Forfar Yeomanry Armoured Regiment perd deux blindés ; à deux kilomètres au nord, juste après Taillebois, les Allemands retranchés dans le secteur de Notre-Dame-du-Rocher harcèlent les hommes de la 8th Rifle Brigade et du 23rd Hussars, le pont sur la Rouvre est détruit ; les combats durent toute la nuit, à l’aube le Royal Engineers a posé un pont, les Allemands se sont repliés ; Notre-Dame-du-Rocher est libéré, ainsi que Bréel, alors que sur l’aile gauche, le 43rd Reconnaissance Regiment de la 43rd Infantry Division est à Ségrie-Fontaine. © Source : Stalingrad en Normandie d’Eddy Florentin, The black Bull de Patrick Delaforce, Fighting the Breakout de David Isby

> Bréel – Monuments et vestiges