Bréville-les-Monts

(14 Calvados) La Libération

Bréville-les-Monts, ville lettrineLa 6th Airborne stabilise le front à l’est de l’Orne Le 6 juin 1944, le N° 4 Commando, qui a débarqué en Normandie à Ouistreham, fait la jonction avec les parachutistes de la 6th British Airborne Division. Les positions sont consolidées à l’ouest de l’Orne le lendemain. Le 7 juin le General Richard Gale lance plusieurs offensives, l’une vers le sud le long de l’Orne, l’autre vers Escoville. Le 8, le 1st Canadian Parachute Battalion stoppe une attaque allemande de la 711.Infanterie-Division. Le 10 juin, les Allemands attaquent encore à partir de Bréville, un saillant dans le front de la 6th Airborne Division. Le renfort de trois bataillons de la 51st Infantry Division, et de la 6th Airlanding Brigade, permettent de stabiliser le front. Dans la nuit du 12 juin, le 12th Battalion Parachute Regiment et le 12th Battalion Devonshire Regi-ment attaquent vers Bréville. Les Allemands se battent avec acharnement, et les Britanniques paient un prix élévé pour la libération de Bréville le 13 juin. ©

> Bréville-les-Monts – Monuments et vestiges

Chargement
Centrer
Circulation
A vélo
Transports