Cambes-en-Plaine

(14 Calvados) La Libération

Cambes-en-Plaine, cimetière lettrineGuérilla et guerre de tranchées pour les soldats des deux camps Les Britanniques espèrent encore prendre Caen le 7 juin 1944. Mais ils se heurtent, ce jour là, à un ennemi qu’ils vont apprendre à redouter : les SS de la Hitlerjugend. C’est le 1er Bataillon de grenadiers du Régiment 25 qui les oblige au repli devant Cambes-en-Plaine. Le 9 juin, les Irlandais du 2nd Battalion Royal Ulster Rifles, soutenus par des blindés, attaquent vers Cambes-en-Plaine et atteignent un petit bois au nord, évacué par l’ennemi ; ils sont aussitôt pris sous un déluge de feu de l’artillerie allemande. Les grenadiers s’enterrent et fortifient leurs positions. Pendant un mois, ce sera la ligne de front, un no man’s land livré aux actions de commandos des deux camps. Cambes-en-Plaine ne sera prise que lors de l’opération Charnwood lancée sur Caen le 8 juillet. ©

> Cambes-en-Plaine – Monuments et vestiges > Cambes-en-Plaine – Cimetière

Chargement
Centrer
Circulation
A vélo
Transports