Carpiquet

(14 Calvados) Monuments et vestiges

Carpiquet, monument lettrineMonument soldats canadiens Monument dédié aux régiments canadiens qui ont combattu, du 4 au 8 juillet 1944, pour prendre l’aérodrome de Carpiquet. Situation : à l’entrée de l’aérodrome de Carpiquet, à gauche du bâtiment

Monument soldats canadiens Deux plaques rappelant les durs combats des troupes canadiennes pour la libération de Carpiquet le 4 juillet 1944. La première est dédiée au 10th Armoured Regiment The Fort Garry Horse, la seconde aux libérateurs canadiens. Les plaques sont fixées sur les ruines de ce qui reste d’une église, détruite dans les combats. Situation : au centre ville au bord de la D9

Blockhaus de l’aérodrome Ce blockhaus, presqu’enterré, est le dernier vestige des fortifications allemandes de l’aérodrome de Carpiquet en 1944. Situation : à l’entrée de l’aérodrome de Carpiquet, sur la droite

Monument soldats canadiens Monument en l’honneur des soldats canadiens des régiments de La Chaudière, du Queen’s Own Rifles, du Royal Winnipeg Rifles, du North Shore de la 3e division d’infanterie canadienne, et du 10th Armoured Regiment The Fort garry Horse qui ont combattu pour la libération de Carpiquet. Le capitaine Michel Gauvin du régiment de La Chaudière est cité sur la stèle. Situation : au carrefour de la D9 et de la D14

Monument Régiment du Nouveau Brunswick Monument à la mémoire des combattants du régiment de la côte nord du Nouveau Brunswick, de la 3e Division d’infanterie canadienne, et aux habitants de Carpiquet et aux Normands morts pendant la Deuxième Guerre Mondiale. Situation : au centre ville au bord de la D9

Plaque J. Hebert et D. Boudard Le 29 avril 1941, deux audacieux Normands s’emparent d’un appareil allemand sur cet aérodrome et s’envolent vers la France Libre. Jean Hébert sera abattu en mission en 1943, Denys Boudard est décédé en 2005. Situation : sur la façade du hall de l’aérodrome de Carpiquet

> Carpiquet – La Libération

Chargement
Centrer
Circulation
A vélo
Transports