Cauvicourt

(14 Calvados) La Libération

Cauvicourt, ville lettrineTotalize phase 2, les Polonais repartent à l’assaut Dans son premier engagement en Normandie, la 1re Division blindée polonaise du major-général Stanislaw Maczek connait une journée noire le 8 août ; dans la deuxième phase de l’opération Totalize, elle perd 36 blindés pour une faible progression. Le lendemain matin, les Polonais repartent à l’assaut de leurs objectifs de la veille : Saint-Sylvain, Soignolles et Estrées-la-Campagne. Le 10e régiment de chasseurs à cheval, commandé par le Major Jan Maciejovski, avance vers Cauvicourt ; les Allemands, bien camouflés, détruisent six chars Cromwell avec des Panzerfaust, des armes individuelles antichars. Devant Saint-Sylvain, les Allemands opposent également une solide résistance ; le général Maczek convoque immédiatement une conférence d’état-major pour établir un nouveau plan d’attaque. Un peu avant 13h, alors que le 24e régiment de lanciers contourne Cauvicourt par l’ouest, le 1er régiment blindé et le 9e bataillon de chasseurs arrivent devant le village ; le clocher, véritable tour de guet pour les observateurs ennemis, est détruit avec quelques obus. Les chasseurs du 9e bataillon, appuyés par les Sherman du 3e escadron commandé par le capitaine Proszek, entrent dans le bourg. Après une heure de combat, l’objectif n’est pas entièrement libéré mais les Allemands ne sont plus une menace ; sans perdre de temps, les Polonais roulent vers Renémesnil, il faudra ensuite dépasser la cote 84 avant d’atteindre Soignolles. Cauvicourt est définitivement nettoyé dans la nuit du 9 au 10 août, tout comme la carrière des Aucrais, au sud-ouest, qui était encore occupée par les Allemands. © Sources : La Massue par Didier Lodieu, Road to Falaise par Stephen Hart, Operation Totalise par le Major McKinnon, La 1re Division Blindée Polonaise au combat – Journal de marche 7 août au 9 sept. 1944 www.dday-overlord.com

> Cauvicourt – Monuments et vestiges