Cerqueux

(14 Calvados) La Libération

Cerqueux, ville lettrineLe Queen’s Own Cameron Highlanders of Canada est en pointe Le 20 août, la 5th Canadian Infantry Brigade du Brigadier W. J. Megill se dirige vers Vimoutiers. Les commandants d’unités sont convoqués à une conférence à minuit ; les objectifs pour le lendemain sont fixés : le Black Watch of Canada doit s’emparer de Vimoutiers, puis le Calgary Highlanders avancera sur La Boscraie et le Régiment de Maisonneuve poursuivra vers Meulles. La 5th Infantry Brigade démarre le 21 août à 7 heures, suivie par la 6th Infantry Brigade, le 8th Reconnaissance Regiment est en tête. La progression est difficile par un temps très pluvieux, les cartes sont imprécises, des unités s’égarent. À midi, le Black Watch of Canada et le Calgary Highlanders font jonction au nord de Saint-Bazile ; le génie rétablit un pont détruit par les Allemands sur la petite rivière Monne. En milieu d’après-midi, le Black Watch engage le combat devant Vimoutiers, l’infanterie et les mitrailleuses ennemies causent quelques pertes, dont trois tués. Pour appuyer l’assaut, le Brigadier Megill ordonne au Régiment de Maisonneuve du Lieutenant-Colonel Julien Bibeau de s’emparer des hauteurs au sud de l’objectif. Les combats continuent, vers 23 heures le Black Watch entre dans Vimoutiers. Le lendemain 22 août, la 5th Infantry Brigade consolide ses positions dans la cité, ruinée par le bombardement allié du 14 juin. La 6th Infantry Brigade du Brigadier H. A. Young reçoit l’ordre de traverser la ville et d’avancer rapidement vers Orbec. Après la pluie du matin, le temps s’éclaircit, la colonne du Queen’s Own Cameron Highlanders of Canada est en pointe et roule sans rencontrer de résistance ; les Canadiens franchissent la Touques, traversent Meulles et poursuivent vers Orbec. Le petit hameau de Cerqueux est en zone libérée. © Sources : War Diary The Black Watch of Canada, War Diary The Queen’s Cameron Highlanders of Canada, War Diaries 5th/6th Canadian Infantry Brigade

> Cerqueux – Monuments et vestiges